Conférence « Innovate4Climate »
de la Banque mondiale à Barcelone

PARTICIPATION PAR THOMASLLOYD AU „INNOVATE4CLIMATE“- Conférence 2017

ThomasLloyd intervient à la Conférence « Innovate4Climate » de la Banque mondiale à Barcelone.

Mai 2017, Barcelona

À l'invitation de la Société financière internationale (SFI), membre du groupe de la Banque mondiale, d'éminents représentants de ThomasLloyd ont pris part, en tant qu'intervenants, à la conférence « Innovate4Climate » de la Banque mondiale à Barcelone, initiée par le Gouvernement espagnol. À la faveur du programme « Mobilisation du Secteur Privé pour les Solutions Ecologiques (“ Mobilizing the Private Sector for Green Solutions”),T. U. Michael Sieg, Président Directeur Général du Groupe, ainsi que Tony Coveney, Directeur de la banque d'affaires et Directeur général Amérique, ont parlé, au nom de ThomasLloyd, dans différents forums et devant des représentants de haut rang du Monde de la politique, de l'économie, de la Technologie et de la réalisation fructueuse des projets d'infrastructures, respectueux de l'environnement, dans des pays émergents en Asie.

 

 
 

 

Offre de compétences

« Nous nous réjouissons de cette invitation à la première Conférence Innovate4Climate et de la poursuite de l'étroite collaboration avec la Banque mondiale et la SFI. Nous soutiendrons aussi volontiers dans l'avenir, en notre qualité de partenaire compétent, ce format de conférence mondiale qui a souligné, une fois de plus, l'importance du dialogue communautaire de la sphère politique et économique eu égard à l'accélération des mesures de protection contre les changements climatiques mondiaux. »

T.U. Michael Sieg, Président Directeur Général de la société ThomasLloyd Group

Impressionen

Conférence « Innovate4Climate » de la Banque mondiale

La conférence « Innovate4Climate » de la Banque mondiale, appréciée dans le Monde entier dans les milieux spécialisés, s'est tenue pour la première fois à Barcelone du 22 au 25 mai 2017. De nombreux émissaires gouvernementaux, de dirigeants des secteurs bancaires et financiers, d’institutions, d’experts de haut rang du secteur de la technologie, ainsi que de différentes branches économiques, ont suivi l'appel de la Banque mondiale et ont pris part à ce nouveau format de conférence, destiné à promouvoir le dialogue mondial pour débattre de possibilités novatrices, consistant à accélérer les mesures de protection des changements climatiques, indispensables à l'échelle mondiale.

 
 

 

Le thème central était : comment ouvrir la voie à la création de conditions économiques générales, à l'étude d'éventuels partenariats, à une révolution économique, allant de pair avec l'encouragement de technologies à faibles émissions de carbone et le développement respectueux du climat. La conférence a permis en plus aux participants de parvenir à un échange intensif de leurs points de vue dans le domaine du financement de projets d'infrastructures par le secteur privé, dans le segment du marché des énergies renouvelables. Il y a également eu, dans de nombreux ateliers et forums, des occasions d'exposer de nouvelles approches novatrices et de débattre sur diverses approches de solutions pour les problèmes climatiques d'importance mondiale ainsi que des changements politiques en faveur d'une croissance écologique. Des dialogues ont pu avoir lieu en marge du salon entre le Ministère fédéral de la coopération économique et du développement, le Ministère fédéral de l'Environnement, l'Agence coréenne de l'Énergie, ainsi que l'Agence allemande de coopération internationale (GIZ), ainsi que d'autres organismes gouvernementaux et non-gouvernementaux, en tant qu'exposants.

 

Exposés de ThomasLloyd sur la mise en place fructueuse de projets d'infrastructures durables qui impliquaient le secteur privé.

La conférence fut accompagnée de nombreuses rencontres bilatérales, l'accent étant mis sur les développements internationaux dans le secteur de l'Énergie. Sur invitation de la SFI, qui compte parmi les co-investisseurs réputés de ThomasLloyd, T.U. Michael Sieg, CEO de ThomasLloyd Group, a pu s’exprimer sur les énormes opportunités qui s’ouvrent pour une économie mondiale à faibles émissions de carbone, dans le secteur du marché de l'investissement intelligent en faveur du climat. T.U. Michael Sieg a expliqué comment le secteur privé peut être impliqué de manière plus poussée dans le financement de projets significatifs d'infrastructures pour créer, à l'échelle mondiale, les bases d'une croissance économique durable. T.U. Michael Sieg a aussi souligné dans ce contexte, le rôle du changement climatique pour l'évolution commerciale de ThomasLloyd et a expliqué quels modèles économiques novateurs il favorise pour l'avenir dans le secteur des projets d'infrastructures respectueux de l'Environnement. Monsieur Sieg poursuivit sur l'importance de conditions générales politiques stables et sur les potentiels et les défis qui en découlent lors de la mise en œuvre de projets dans ce contexte, sur l'exploitation de moyens de financement par le biais de bailleurs de fonds privés dans des pays émergents. Ce sont précisément ces pays qui se trouvent face à ce défi urgent d’investir dans une infrastructure résistant aux phénomènes climatiques, dans des énergies renouvelables. Étaient également présents à ce forum, outre ThomasLloyd, Alzbeta Klein, Directeur des affaires climatiques de la SFI, Jean-Marc Duvoisin, PDG de la société Nestlé Nespresso SA, Christoph Jungfleisch, head of credit chez Mobisol, Manash Mitra, Head of credit et consultant de la société Tata Cleantech Capital Limited, Jonathan Taylor, Vice-président de la Banque européenne d'investissement.

Dans un autre registre, portant sur le thème « Injection de fonds dans le cocktail de financement et minoration des risques en tant que moteur des investissements du secteur privé » (Catalyzing Private Sector Investments through Blending and De-Risking), Tony Coveney a parlé des différentes possibilités de financement du secteur privé, sous l'aspect du Financement mixte dans les investissements du domaine climatique. À cet effet, Monsieur Coveney a montré des perspectives d’utilisation complémentaire de moyens de financement soutenus et une structure de financement mixte adaptée aux risques qui en résulte. Ceci permet de monter des financements de projets viables, durables et acceptables. Dans ce contexte, il a éclairé le rôle futur de soutiens publics quant à l'amplification des Investissements dans les énergies renouvelables dans le secteur privé. D'autres participants du groupe furent Paul Horrocks, de l'organisation pour la coopération économique et le développement (OCDE), Kruskaia Sierra-Escalante, Directrice de Financement mixte - Nouvelle activité et nouveau portefeuille de la SFI, Sung-Ah Kyun de la Banque Européenne de Reconstruction et de Développement (BERD) et Simten Oztürk, Directeur du financement de projets d'infrastructures à la Garanti Bank.

 

Le site web utilise des « cookies ». En continuant à utiliser ce site web sans désactiver les cookies, vous consentez à l'utilisation des cookies. Weitere Informationen

Die Cookie-Einstellungen auf dieser Website sind auf "Cookies zulassen" eingestellt, um das beste Surferlebnis zu ermöglichen. Wenn du diese Website ohne Änderung der Cookie-Einstellungen verwendest oder auf "Akzeptieren" klickst, erklärst du sich damit einverstanden.

Schließen