Congrès ThomasLloyd Cleantech Europe 2013

Global Growth Market.
Renewable Energy Infrastructure.

1er février 2013 Sheraton Frankfurt Airport Hotel & Conference Center, Francfort sur le Main

Lors du congrès ThomasLloyd Cleantech Europe 2013 à Francfort, 1 200 invités du monde de la politique, de l'économie et de la finance ont discuté sous la direction de l'animatrice Sabine Christiansen, avec des experts de ThomasLloyd Group et des conférenciers internationaux comme Prof. Lord Nicholas Stern, Arnold Schwarzenegger et son Excellence le cheikh Abdoul Aziz ben Ali Al Nuaimi sur l'avenir et la nécessité d'investissements globaux dans les infrastructures et les engagements Cleantech. Plus de 5 000 invités ont suivi l'événement en livestream multilingue accessible dans le monde entier.

Le congrès ThomasLloyd Cleantech nous donne l'occasion de définir des standards pour le secteur en Europe, d'encourager et de développer l'échange interdisciplinaire entre les différentes parties prenantes des projets de grandes infrastructures. En effet, un développement de la politique énergétique de la région Asie-Pacifique acquerra non seulement une importance décisive pour les générations actuelles et futures mais sera également à la base de la croissance ultérieure de la région et sera ainsi décisive pour le « Asian Century », le « Siècle de l'Asie ».

T.U. Michael Sieg,CEO et Chairman de ThomasLloyd Group

RGING ECONOMIES : LE BESOIN GLOBAL EN ÉNERGIES CONTINUERA À AUGMENTER

Les participants et les orateurs ont reconnu que les besoins globaux en énergie continueront à augmenter dans les années à venir du fait de la croissance démographique, de l'augmentation des revenus et de la poursuite de l'industrialisation. « Les pays émergents en particulier représenteront à terme une port considérable de la croissance des consommations. Selon le BP Energy Outlook 2030, la part représentée par les pays ne faisant pas partie de l'OCDE dans la croissance démographique mondiale sera de l'ordre de 90 % à l'horizon 2030. Dans le même temps, la part occupée par ces pays dans la croissance de la consommation d'énergie passera à 93 % environ.

L'un des objectifs déclarés de ThomasLloyd, sur lesquels nous travaillons, est de développer à temps des infrastructures énergétiques alternatives et des capacités de production dans ces marchés. Les conférenciers présents du Cambodge et des Philippines illustrent, parmi d'autres, cette collaboration réussie couvrant de nombreuses années », explique T.U. Michael Sieg, CEO et Chairman de ThomasLloyd Group. « Nous voyons à présent que la voie dans laquelle nous nous sommes engagés dès 2006 est la bonne », ajoute Sieg.

Impressions

Vidéos

Décisionnaires et visionnaires

De nombreux conférenciers de premier plan ont exprimé très clairement le souhait d'un changement de paradigme vers une fourniture d'énergie durable, respectueuse de l'environnement et de la société et ont ainsi étayé l'importance du congrès comme la manifestation de référence au rayonnement international.

Découvrez dans nos temps forts d'autres conférenciers de premier plan et de renom représentant le monde de la politique, des sciences et de l'économie :

Les participants ont pu se faire une idée très personnelle de l'engagement social et politique en faveur des énergies renouvelables en écoutant Arnold Schwarzenegger, le 38ème gouverneur de Californie et l'un des porte-parole les plus connus de Cleantech aux États-Unis. Schwarzenegger aime évoquer l'image d'une chaise qui n'est stable qu'en reposant sur quatre pieds. Ce n'est qu'en complétant les efforts en vue d'éviter le changement climatique par l'ajout des piliers que sont la création de nouveaux emplois, l'aspect de la sécurité nationale résultant d'une plus grande autonomie énergétique et la prévention des risques sanitaires consécutifs à une pollution de l'environnement que l'on considère le problème dans toute sa globalité. L'ancien gouverneur a résumé à Francfort également son message et sa recette de succès pour la protection de l'environnement par une formule tout aussi simple et imagée.

Les réussites ne s'obtiennent pas en se contentant de pointer les conséquences négatives du changement climatique mais elles passent par l'action et par des impulsions positives. « Vous pourrez bien entendu continuer à chauffer votre jacuzzi, mais ce sera alors à l'électricité solaire », conseille celui qui, âgé à présent de 65 ans, a inculqué très tôt à ses enfants à économiser l'énergie.

L'air n'est ni conservateur ni libéral. L'air que nous respirons est le même pour tous. L'eau n'est ni conservatrice ni libérale. L'eau que nous buvons est la même pour tous.

Arnold Schwarzenegger, 38ème gouverneur de Californie


Une attitude positive partagée par Prof. Lord Nicholas Stern, auteur du rapport Stern qui porte son nom, et qui a étudié pour la première fois dès 2006 les conséquences économiques du changement climatique. Après avoir écouté les discussions avec l'élite politique et économique, Stern a partagé les enseignements qu'il a tirés de sa visite du Forum économique mondial de Davos.

Le développement durable et le changement climatique sont devenus une sujet majeur pour la politique mondiale. Il s'agit d'un signal positif et durable pour tous les investisseurs misant sur le développement des énergies renouvelables et des infrastructures.

Lord Nicholas Stern, économiste global de renom et Chairman LSE Grantham-Institut


Son Excellence le cheikh Abdoul Aziz ben Ali Al Nuaimi, l'un des plus importants activistes mondiaux en faveur de l'environnement et surnommé le « cheikh vert », a lancé l'appel du jour sans doute le plus chargé d'émotion. Le développement durable et le sens des responsabilités ne sont pas qu'une simple question de fourniture d'énergie, explique son Excellence Abdoul Aziz ben Ali Al Nuaimi. Il a plaidé, face à toutes les personnes présentes dans la salle, en faveur du respect pour la création, de la responsabilité vis-à-vis des prochaines générations et d'une gestion respectueuse des ressources naturelles dans leur ensemble. En sa qualité de représentant de l'une des familles régnantes aux Émirats Arabes Unis, riches en pétrole, il est aussi particulièrement conscient de sa responsabilité personnelle.

Le développement durable et le sens des responsabilités ne sont pas qu'une simple question de fourniture d'énergie. Le respect pour la création, la responsabilité vis-à-vis des prochaines générations et une gestion respectueuse des ressources naturelles dans leur ensemble sont très importants.

Son Excellence le cheikh Abdoul Aziz ben Ali Al Nuaimi, Ambassador of World Green Citizen


Le site web utilise des « cookies ». En continuant à utiliser ce site web sans désactiver les cookies, vous consentez à l'utilisation des cookies. Weitere Informationen

Die Cookie-Einstellungen auf dieser Website sind auf "Cookies zulassen" eingestellt, um das beste Surferlebnis zu ermöglichen. Wenn du diese Website ohne Änderung der Cookie-Einstellungen verwendest oder auf "Akzeptieren" klickst, erklärst du sich damit einverstanden.

Schließen