05.2020

Nouvelle centrale solaire en Inde : Thomas Lloyd sur plein-soleil.info

ThomasLloyd a annoncé en partenariat avec SolarArise la construction d’une nouvelle centrale solaire en Inde. Le projet de 34,9 M€ permettra à terme d’approvisionner en électricité renouvelable près de 110 000 personnes et de créer de nombreux emplois directs et indirects dans la région de l´Uttar Pradesh.

Leader dans les investissements d´infrastructures durables en Asie, ThomasLLoyd, en partenariat avec SolarArise, a augmenté sa capacité de production d´énergie renouvelable de 130MW à 309MW. Le groupe d´investissement espère rapidement atteindre le seuil de 1,5 gigawatts avec le développement de 30 nouvelles centrales importantes pour un investissement total de 950 M€.

plein-soleil.info: ThomasLloyd lance avec SolarArise la construction d’une nouvelle centrale solaire en Inde

05.2020

Démarrage des travaux de la nouvelle centrale solaire en Uttar Pradesh : ThomasLloyd sur lechodusolaire.fr

ThomasLloyd annonce en partenariat avec SolarArise le début des travaux de sa nouvelle centrale solaire de 75MW dans l´Uttar Pradesh. Le projet, financé par un emprunt avec Power Finance, s´élève à 34,9 M€. La centrale solaire fournira à terme 110 000 personnes en électricité renouvelable et viendra contribuer à l´ambitieux objectif de réduction de gaz à effet de serre du gouvernement indien.

ThomasLloyd, investisseur majeur dans les infrastructures durables en Asie, porte ainsi sa capacité de production d´énergie renouvelable en Inde de 130MW à 309MW et vise prochainement atteindre l´objectif de 1,5 gigawatts avec l´apport de 30 centrales supplémentaires représentant un investissement total de 950 M€.

lechodusolaire.fr: ThomasLloyd lance avec SolarArise la construction d’une centrale solaire de 34,9 M€ en Inde

 

ThomasLloyd lance avec SolarArise la construction d’une centrale solaire de 34,9 M€ en Inde

05.2020

Qualité des investissements durables : ThomasLloyd dans le quotidien Neue Zürcher Zeitung (NZZ)

Dans son édition du 17 mai 2020, le Neue Zürcher Zeitung (NZZ) fait état du volume sans cesse croissant des investissements durables, mais regrette également le manque de transparence dans ce domaine.

Dans un article intitulé “Quand seule la peinture est verte”, le principal quotidien suisse décrit comment certains fonds d’investissement abusent de leur label écologique et trompent leurs investisseurs avec des promesses insoutenables. En raison de l’absence de normes internationales, il est presque impossible pour les investisseurs privés de porter un jugement fondé sur la qualité des investissements durables sans l’avis d’un expert externe.

Michael Sieg, président-directeur général du groupe ThomasLloyd, déplore les conséquences négatives de ce “greenwashing” : « Si la confiance dans les produits financiers durables est perdue, cela ne nuit pas seulement au secteur financier, mais rend également impossible la réalisation des objectifs climatiques que nous nous sommes fixés en tant que société. »

NZZ 17.05.2020: “Wenn nur der Anstrich grün ist”

04.2020

Investir de manière responsable : ThomasLloyd sur allnews.ch

Les investissements nécessaires à la protection du climat ne peuvent être portés par les seuls pouvoirs publics. Si près de 23 billions de dollars sont investis à l´heure actuelle dans les 17 Objectifs de développement durable établis par les Nations unies, cela reste encore bien loin du besoin global en capitaux nécessaire à l´avenir. Cela s´avère particulièrement vrai dans le domaine des infrastructures où les experts estiment que d´ici 2040, le besoin global en capitaux s´élèvera à 94 billions de dollars dont près de 63% concernant les infrastructures des pays émergents et notamment asiatiques.

Cette forte demande de capitaux dans les infrastructures d´Asie crée de belles opportunités d´investissement durable et responsable aux rendements attractifs. Depuis des années, ThomasLloyd agit avec succès dans l’environnement dynamique des placements dans des infrastructures durables avec pour objectif premier de créer des valeurs durables pour ses investisseurs mais aussi pour les populations locales.

allnews.ch : Investir de manière responsable là où cela a le plus d’impact

04.2020

Projet solaire de 75 MW en Uttar Pradesh : ThomasLloyd sur boursier.com

Boursier.com a annoncé sur son site le lancement de la construction d´une nouvelle centrale solaire indienne par ThomasLloyd en partenariat avec SolarArise. Situé dans l´Uttar Pradresh, le projet d´un montant de 34,9 ME (38 M USD) fournira de l´électricité propre à plus de 110,000 personnes. L´Inde ambitionne en effet de réduire drastiquement ses émissions de gaz à effet de serre en axant sa politique énergétique sur le développement des énergies renouvelables.

Le bousier.com rappelle la place majeure que tient ThomasLloyd dans les investissements d´infrastructures durables en Asie. En partenariat avec SolarArise, la capacité de production d´énergie renouvelable indienne de ThomasLloyd est passée de 130 MW à 309 MW et le groupe d’investissement espère rapidement atteindre le seuil de 1,5 gigawatts avec le développement de 30 nouvelles centrales importantes pour un investissement total de 950 ME.

boursier.com : ThomasLloyd lance avec SolarArise la construction d’une nouvelle centrale solaire en Inde

 

04.2020

Gestion durable – ThomasLloyd dans le Frankfurter Allgemeine Zeitung

Dans sa dernière édition, le Frankfurter Allgemeine Zeitung publie un article sur la demande croissante du “green business” et pour les entreprises qui se concentrent sur la protection de l’environnement et la responsabilité sociale, l´agriculture biologique et les fournisseurs locaux. Sous le titre “Enfin sortis de la niche écologique ?”, le principal quotidien allemand décrit les progrès réalisés dans un large éventail de secteurs.

Dans ce contexte, il rend également compte du groupe ThomasLloyd, qui investit exclusivement dans des projets d’infrastructures durables, principalement sur les marchés émergents, où les aspects sociaux sont particulièrement importants. Le PDG Michael Sieg prédit que les produits financiers durables continueront à offrir de bons rendements à l’avenir : “Les investisseurs privés et institutionnels y attachent de plus en plus d´importance.”

FAZ 05/04/2020: Endlich raus aus der Öko-Nische?

03.2020

“Investir là où l’impact est le plus grand” – ThomasLloyd dans FINANZ und WIRTSCHAFT

Dans son numéro actuel, FINANZ und WIRTSCHAFT rend compte de la remise en question de la société et des investisseurs suite aux effets négatifs du changement climatique. Dans un article intitulé “Investir là où l’impact est le plus important”, Michael Sieg, président et directeur général du groupe ThomasLloyd, décrit comment les investisseurs privés et institutionnels prennent de plus en plus conscience que le secteur public n’est pas en mesure de supporter seul les coûts des investissements dans la protection du climat. Cela est particulièrement vrai pour les investissements en infrastructures dans les marchés émergents.

Dans ce contexte, le besoin croissant d’investissements en infrastructures dans les économies émergentes d’Asie est décrit. Dans un contexte de forte croissance démographique et d’urbanisation croissante, cela crée des possibilités d’investissement attrayantes pour les investisseurs durables et axés sur le rendement. Alors que les investisseurs institutionnels ont été impliqués en tant que fournisseurs de capitaux dans le secteur des infrastructures durables pendant des années, les investisseurs privés rattrapent maintenant aussi fortement leur retard. Ils savent que leur capital génère le plus grand impact climatique dans les pays émergents et en développement.

Article de ThomasLloyd dans FINANZ und WIRTSCHAFT

03.2020

Le gestionnaire d’actifs ThomasLloyd enregistre un nouveau record de financement de ses projets

Collecte de fonds clients à hauteur de 330 millions d’euros

Zurich, le 9 mars 2020. Grâce à ses solutions de placement durables, ThomasLloyd, investisseur et fournisseur de financements climatiques, a levé 339 millions d’euros auprès des clients au cours de l’exercice 2019, ce qui représente, par rapport à l’exercice précédent (2018 : 209 millions d’euros), une hausse considérable de 63 pour cent. Les fonds collectés provenaient essentiellement de ses principaux marchés européens.

Pour la deuxième fois consécutive, ThomasLloyd se trouve à la tête du classement annuel publié par la presse allemande spécialisée qui compare les fournisseurs d’actifs réels. Les transactions incluses dans cette évaluation comprennent les obligations d’infrastructure (« Green Bonds ») et les fonds d’infrastructures fermés et ouverts (FIA), émis au Liechtenstein et au Luxembourg, ainsi que les solutions de placement durables et structurées.

« Il s’avère que le changement climatique en cours et les conséquences négatives qui en découlent pour la quintessence même de notre existence – un environnement intact – ont mené à une vaste prise de conscience, y compris de la part des investisseurs. Les thèmes d’investissement durables axés sur les projets d’infrastructure respectueux du climat dans certaines économies émergentes sont mieux considérés par les investisseurs privés et institutionnels »,», déclare T.U. Michael Sieg, président-directeur général du groupe ThomasLloyd, au sujet de ce succès « Dans ce contexte, nous nous voyons comme un précurseur et un bâtisseur de passerelles pour les projets d’infrastructures solides dans les pays et régions dont le développement vers une économie durable promet le plus grand impact dans la lutte contre le changement climatique. »

Communiqué de Presse (PDF): Le gestionnaire d’actifs ThomasLloyd enregistre un nouveau record de financement de ses projets

 

02.2020

Début du chantier de la centrale solaire PV de 75 MW dans l’Uttar Pradesh suite à la délivrance d’un ordre de démarrage des travaux

Londres, Zurich, le 28 février 2020. ThomasLloyd a annoncé aujourd’hui que SolarArise India Projects Private Limited (« SolarArise »), entreprise dans laquelle ThomasLloyd a investi, a délivré la première partie d’un ordre de démarrage des travaux à Jakson Limited, lançant ainsi le chantier de sa nouvelle centrale solaire PV de 75 MW dans l’Uttar Pradesh.

SolarArise a confié le contrat d’ingénierie, d’approvisionnement et de construction (« EPC ») à Jakson Limited. Dans un premier temps, l’entrepreneur général des services d’EPC finalisera la conception et l’aménagement du poste de sortie sur le site du projet, puis mobilisera le personnel nécessaire pour commencer les travaux. Les activités en cours portent sur les études de sol, la topographie, l’examen des voies de transmission et les tests de résistivité électrique.

Pour ce projet de 75 MW, SolarArise a signé des documents de financement par le biais d’un emprunt avec Power Finance Corporation Limited, entreprise nationale indienne et leader des prêts dans le secteur de l’électricité.

L’entreprise a également signé le contrat de fournitures de modules avec JA Solar prévoyant l’approvisionnement en modules mono PERC.

Communiqué de Presse (PDF): Début du chantier de la centrale solaire PV de 75 MW dans l’Uttar Pradesh suite à la délivrance d’un ordre de démarrage des travaux

 

02.2020
Michael Sieg and Shri Nitin

Symposium inaugural sur l’investissement en Inde ThomasLloyd 2020

New Delhi, 5 février 2020. ThomasLloyd est fier d’avoir tenu son premier symposium sur l’investissement en Inde à New Delhi le 3/4 février 2020.

Le symposium était consacré aux investissements étrangers en provenance d’Europe visant à soutenir l’expansion actuelle et à venir des infrastructures durables et des énergies renouvelables en Inde. 120 délégués européens et représentants des hauts-commissariats et des ambassades du Royaume-Uni, de la Suisse et de la République tchèque étaient présents. Nous avons eu le plaisir d’accueillir plusieurs orateurs invités :

  • Shri Nitin Gadkari, ministre du cabinet de l’Union.Ministre des transports routiers et des autoroutes et ministre des micro, petites et moyennes entreprises
  • Shri Raj Kumar Singh, ministre d’État indépendant chargé du ministère de l’électricité et du ministère des énergies nouvelles et renouvelables
  • Amitabh Kant, PDG de l’Institution nationale pour la transformation de l’Inde (NITI Aayog)

Au terme du symposium, les délégués ont visité une installation solaire dans l’État du Maharashtra.

Communiqué de Presse (PDF): Symposium inaugural sur l’investissement en Inde ThomasLloyd 2020

Download Pictures: ThomasLloyd Indian Investment Symposium 2020

 

01.2020

Les femmes font la réussite de l’Inde dans le solaire. Exemple : notre collègue Tanya Singhal

Tanya Singhal, directrice et fondatrice de l’exploitant d’énergie solaire indien SolarArise dans lequel ThomasLloyd est actionnaire important, est l’une des femmes qui rencontre le plus de succès au sein du secteur solaire indien. Tanja ne fait pas seulement de nouveau la une du supplément de décembre « Women in Solar » d’EQ, le premier magazine indien consacré à l’énergie solaire, mais y dresse en outre un aperçu de son parcours aux pages 6 et 7. Elle encourage aussi les autres femmes : « Alors que le secteur solaire ne cesse de rendre notre monde meilleur, j’espère qu’encore plus de femmes participent à cette aventure ! »

Lire l’article en ligne
Vous trouverez ici l’édition «Women in Solar» au format PDF

09.2019

Lancement commercial de la centrale solaire PV de 27 MW à Karnataka

Londres, Zurich, 18 septembre 2019. ThomasLloyd annonce aujourd’hui que SolarArise India Projects Private Limited (« SolarArise »), entreprise dans laquelle ThomasLloyd a investi, a mis en service une centrale solaire PV de 27 mégawatts (MW) le 8 août 2019 sur le territoire du village de Kerehalli, Koppal District, dans l’État indien du Karnataka.

La nouvelle centrale solaire est exploitée par Talettutayi Solar Projects Two Private Limited, un véhicule à usage spécial (special purpose vehicle – SPV) créé par SolarArise. Elle a signé une convention d’achat d’énergie avec la Bangalore Electricity Supply Company Limited (BESCOM), un acheteur gouvernemental noté « A » par ICRA. La centrale doit produire environ 47 millions de kilowattheures d’énergie propre par an dans l’État du Karnataka.

Pour ThomasLloyd, la Directrice générale, Mmd Nandita Sahgal Tully, a déclaré : « La mise en service du site est un pas important de franchi en matière d’approvisionnement d’électricité propre aux quelque 42 000 habitants du Karnataka. Nous sommes fiers d’avoir pris part à ce projet en soutenant les objectifs de l’Inde pour un avenir axé sur l’énergie propre. »

Pour la direction, le fondateur et directeur, M. Anil Nayar, a ajouté : « Nos équipes expérimentées ont travaillé en étroite collaboration avec les entrepreneurs pour une mise en service du projet trois mois avant l’échéance. En tant que maîtres d’ouvrage à long terme, nos équipes continuent à apprendre de chaque projet pour s’améliorer et livrer les projets en temps et en niveau de qualité voulus.

Information de presse (PDF)

08.2019

Une première évaluation très positive pour ThomasLloyd dans le cadre du rapport d’évaluation du UN PRI 2019

Londres, Zurich, 30 septembre 2019. En tant que signataire des United Nations Principles for Responsible Investment (UN PRI), ThomasLloyd s’est soumis pour la toute première fois à une évaluation de son activité en tant qu’investisseur par l’initiative UN PRI. Deux catégories, « Stratégie et gouvernance » et le secteur d’investissement prioritaire qu’est l’infrastructure, ont fait l’objet d’une évaluation et d’un benchmark par rapport au reste du secteur. Les résultats attribués par le premier groupement d’intérêts mondial indépendant pour les investissements responsables sont excellents : ThomasLloyd a décroché d’emblée la note B avec 21 points sur 30 dans la catégorie « Stratégie et gouvernance » (les notes étant A+, A, B, C, D et E par ordre décroissant) et un A+, la meilleure note, avec 29 points sur 30, dans le secteur des infrastructures. Vous trouverez de plus amples informations dans le rapport complet. Vous pouvez consulter les objectifs concrets et la méthodologie de cette évaluation effectuée à intervalles réguliers sous ce lien.

UN PRI Assessment Report 2019 (PDF)

07.2019

LuxFLAG Environment Label pour ThomasLloyd SICAV – Sustainable Infrastructure Income Fund (SIIF)

Londres, Zurich, 11 juillet 2019. Le Sustainable Infrastructure Income Fund (SIIF) SICAV de ThomasLloyd a annoncé aujourd’hui avoir reçu l’Environment Label de LuxFLAG, l’agence indépendante de labellisation financière du Luxembourg. L’Alternative Investment Fund (AIF) à capital variable est domicilié au Luxembourg. Il est structuré comme une SICAV SA (OPC partie II) et il relève du régime dépositaire de la directive UCITS V. Le SIIF représente le premier fonds d’infrastructures public entièrement régulé, à capital variable et est disponible dans 26 classes d’actions dédiées pour les investisseurs de détail et institutionnels. Les options comprennent un choix de neuf devises disponibles sous forme d’actions de capitalisation ou de distribution.

La stratégie d’investissement entièrement tournée sur l’impact de ThomasLloyd repose sur un processus primé à l’international et s’adresse à un nombre croissant d’investisseurs mondiaux recherchant un investissement en capital dont l’impact écologique et social positif est garanti, en plus de son objectif économique. Le Fonds offre aux investisseurs privés et professionnels un accès inédit à une classe d’actifs qui n’était accessible auparavant qu’à un petit nombre d’investisseurs institutionnels à l’échelle mondiale possédant une vaste expérience interne dans ce secteur. Depuis le lancement du portefeuille en janvier 2011, la stratégie d’investissement a enregistré des taux de retours annuels à deux chiffres tout en présentant une volatilité faible.

LuxFLAG, qui vise à promouvoir la mobilisation de capitaux pour le secteur de la finance durable a été créée en 2006 et compte aujourd’hui un certain nombre de membres fondateurs prestigieux dont le Gouvernement du Luxembourg, L’Association of the Luxembourg Fund Industry (ALFI), L’Association des Banques et Banquiers à Luxembourg (ABBL), l’Appui au Développement Autonome (ADA), la Banque Européenne d’Investissement (BEI), Luxembourg for Finance (LFF) et le Luxembourg Stock Exchange (LSE). Pour bénéficier du Environment Label de LuxFLAG, les fonds de placement doivent détenir un portefeuille d’investissements dont au moins 75 % sont concentrés dans des secteurs liés à l’environnement.

Le président et CEO du groupe de ThomasLloyd, Michael Sieg, a commenté : « Nous sommes heureux d’avoir reçu l’Environment Label de LuxFLAG, qui souligne à nouveau notre engagement en faveur de l’investissement responsable dans les infrastructures durables. Les investisseurs privés peuvent désormais bénéficier de notre expertise en matière d’investissement dans la classe d’actifs évolutive des infrastructures et augmenter sensiblement leurs quotas ESG dans leurs portefeuilles d’investissement, avec le soutien et l’approbation de LuxFLAG. »

Sachin Vankalas, Directeur Général de LuxFLAG a déclaré : « Nous sommes heureux d’annoncer que le Sustainable Infrastructure Income Fund (SIIF) – SICAV de ThomasLloyd a obtenu l’autorisation d’utiliser l’Environment Label de LuxFLAG. L’Environment Label de LuxFLAG est reconnu pour ses standards élevés et son évaluation rigoureuse de la stratégie d’investissement des fonds d’investissement candidats, son intégration ESG dans le processus d’investissement ainsi que l’affirmation de sa transparence auprès des investisseurs – tous des éléments clés des critères d’éligibilité du Environment Label de LuxFLAG. »

Trouvez plus de détails ici.

Information de presse (PDF)

06.2019

Nandita Sahgal Tully, directrice générale de ThomasLloyd est l’une des « 100 personnes les plus influentes dans les relations entre l’Inde et le Royaume-Uni »

Londres, 24 juin 2019. Nandita Sahgal Tully, Managing Director, Merchant Banking, au bureau de ThomasLloyd à Londres, est l’une des « 100 personnes les plus influentes dans les relations entre l’Inde et le Royaume-Uni ».

India Inc. lui a remis des distinctions honorifiques à l’occasion de la réception du lundi soir à la Chambre des communes dans le cadre de la semaine Royaume-Uni-Inde à la Chambre des députés à Londres.

Nandita Sahgal Tully travaille chez ThomasLloyd depuis 2017 et dirige les investissements du groupe ThomasLloyd en Inde. En 2018, elle a dirigé le premier investissement de ThomasLloyd dans les énergies renouvelables en Inde, en investissant dans SolarArise India Projects Pvt Ltd, une société de Delhi qui développe et exploite des projets d’énergie solaire connectés au réseau en Inde. Mme Sahgal Tully est également membre du conseil d’administration du groupe et présidente du comité d’audit du UK India Business Council (UKIBC).

La publication d’India Inc. intitulée « 100 Most Influential in UK-India Relations » met en vedette les pionniers, les leaders d’opinion et les influenceurs du partenariat gagnant entre l’Inde et le Royaume-Uni qui sont les moteurs du changement mondial.

Sa troisième édition met l’accent sur la diversité des genres, en reconnaissant pour la première fois exclusivement les femmes « 100 Most Influential in UK India Relations » en célébrant leurs rôles cruciaux dans l’établissement d’un partenariat véritablement gagnant entre le Royaume-Uni et l’Inde.

Pour ThomasLloyd, Nandita Sahgal Tully, a commenté : « Je suis honorée d’être reconnue par India Inc. et d’être incluse dans la liste des 100 femmes les plus influentes de cette année. »

Accédez à la publication « 100 Most Influential in UK India Relations » et téléchargez-la ici.

Retrouvez tous les détails de la semaine UK-India Week 2019 ici.

05.2019

ThomasLloyd lance le premier fonds public d’infrastructures à capital variable et signe une convention de distribution de fonds mondiaux avec Allfunds

Londres, Zurich, 16 mai 2019. La société globale d’investissement et de conseil ThomasLloyd a annoncé qu’elle coopérait avec Allfunds, l’un des plus importants distributeurs mondiaux de fonds d’investissements. Suite à la signature d’une convention cadre globale liée à l’ensemble de fonds ThomasLloyd au début de cette année, le Sustainable Infrastructure Income Fund (SIIF) SICAV de ThomasLloyd est désormais accessible à partir de la plateforme de fonds en architecture ouverte Allfunds.

Le nouveau fonds Alternative Investment Fund (AIF) à capital variable est domicilié au Luxembourg et est structuré sous forme de SICAV SA (OPC partie II) et est soumis au régime dépositaire de la directive OPVCM V. Le SIIF représente le premier fonds d’infrastructures public entièrement régulé, à capital variable et est disponible dans 26 classes d’actions dédiées pour les investisseurs de détail et institutionnels. Les options comprennent un choix de neuf devises disponibles sous forme d’actions de capitalisation ou de distribution.

Le Fonds investit directement dans des actifs infrastructurels non cotés en bourse dans le domaine de l’énergie renouvelable, des services publics, du transport, des infrastructures sociales et des communications avec une priorité géographique sur la région Asie-Pacifique ; il applique les principes d’investissement socialement responsable (SRI) tout en réduisant les risques d’investissement grâce à une diversification entre différents pays, secteurs, technologies et styles d’investissement. Autorisé à être négocié dans toute l’Europe et dans un certain nombre d’autres pays à travers le monde, SIIF offre aux investisseurs un accès pratique, direct et instantané à une classe d’actifs particulièrement attractive.

La stratégie d’investissement entièrement tournée sur l’impact (« Pure Play-Impact-Investing-Strategie ») de ThomasLloyd repose sur un processus primé à l’international et s’adresse à un nombre croissant d’investisseurs mondiaux recherchant un investissement en capital dont l’impact écologique et social positif est garanti, en plus de son objectif économique. Le Fonds offre aux investisseurs privés et professionnels un accès inédit à une classe d’actifs qui n’était accessible auparavant qu’à un petit nombre d’investisseurs institutionnels à l’échelle mondiale possédant une vaste expérience interne dans ce secteur. Depuis le lancement du portefeuille en janvier 2011, la stratégie d’investissement a enregistré des taux de retours annuels à deux chiffres tout en présentant une volatilité faible.

Le président et CEO du groupe de ThomasLlyod, Michael Sieg, a commenté : « En offrant notre AIF à capital variable sur la plateforme globale de fonds Allfunds, nous créons une situation gagnant-gagnant. En investissant avec ThomasLloyd, un partenaire accrédité de l’IFC, les investisseurs institutionnels et privés peuvent bénéficier de notre expertise en investissements dans la classe d’actifs évolutive d’infrastructure et l’ajouter de manière substantielle à leurs quotas ESG dans leurs portefeuilles d’investissements. En même temps, ThomasLloyd renforce sensiblement son rayon d’action en rejoignant ce réseau global puissant. »

Information de presse (PDF)

04.2019

ThomasLloyd dans un article de La Tribune

“L’Inde a une énorme faim d’énergie. Le recours aux énergies renouvelables qui limitent les émissions de gaz à effet de serre est une évidence pour ce pays. Le financement de leur production intéresse les investisseurs internationaux qui jouent un rôle majeur dans leur développement.” – peut on lire dans l’article de la plateforme en ligne “La Tribune” au sujet de l’énorme investissement nécessaire pour y parvenir. Sous le titre “L’Inde qui passe au vert et accélère”, l’un des principaux quotidiens économiques français décrit en particulier les opportunités offertes par le marché indien des énergies renouvelables. Dans ce contexte, il évoque également l’engagement du groupe ThomasLloyd avec ses centrales solaires sur place.

Lisez cet article intéressant directement en ligne ici

 

 

 

01.2019

Dans un entretien avec Indian Inc. Group, Nandita Sahgal Tully MD Merchant Banking auprès de ThomasLloyd, explique le récent investissement de la société dans la société indienne d’énergie solaire SolarArise et l’influence croissante des incidences sur les investissements.

https://indiaincgroup.com/solar-assets-should-be-sustainable-replicable-bankable-india-global-business/

11.2018

Présentation et publication par ThomasLloyd du « Special Report France/India » sur Economie Matin

Economie Matin est la principale plateforme en ligne d’informations économiques, publiée en France pour le grand public. Créée en 2004, Economie Matin compte 1,7 millions de visiteurs et est l’un des sites économiques en ligne les plus lus. ThomasLloyd représenté par Nick Parsons, Head of Research & Strategy, prendra la parole sur cette plateforme de référence. Il analyse en particulier dans l’article intitulé « L’inde, une terre d’opportunités prodigue sans limite pour les investisseurs et les entreprises en France » l’évolution actuelle de la croissance en Inde dans le domaine des infrastructures, les possibilités qui en résultent pour les investisseurs dans le segment des énergies renouvelables ainsi que l’excellente évolution générale du pays, qui est passé depuis 2000 de la 13e à la 6e place parmi les plus grandes puissances économiques mondiales. Par ailleurs, il est possible de télécharger le rapport « Special Report France/India », paru le 7 novembre 2018, qu’il a rédigé au sujet de la persistance de la croissance économique de l’Inde et sur les relations franco-indiennes étroites.

Lisez cet article intéressant directement en ligne ici

 

 

 

10.2018

ThomasLloyd acquiert une participation significative dans SolarArise India Projects Pvt Ltd

Londres, Zurich, 9 Octobre 2018. ThomasLloyd Group a annoncé aujourd’hui avoir acquis une participation significative dans la société SolarArise India Projects Pvt Ltd. (« SolarArise »ou la « Société »), basée à Dehli. SolarArise détient et exploite actuellement 130 MW de projets connectés au réseau en Inde. L’investissement de ThomasLloyd devrait soutenir l’extension de la capacité en énergie solaire de la Société à près de 250 MW. Ces projets combineront des projets gouvernementaux et étatiques ainsi que d’autres du secteur privé, qui profiteront des contrats d’achat d’électricité à long terme (CAE).

ThomasLloyd rejoindra les actionnaires fondateurs actuels, l’initiative européenne en faveur d’une énergie propre et renouvelable, de l’efficacité énergétique et de la lutte contre le changement climatique dans le cadre du développement SICAV SIF associée au Fonds mondial pour la promotion de l’efficacité énergétique et des énergies renouvelables (« GEEREF »), bénéficiant des conseils du Groupe de la Banque Européenne d’investissement, et le Core Infrastructure India Fund (« CIIF ») géré par Kotak Mahindra , ainsi que l’équipe de direction fondatrice. Suite à cet investissement, ThomasLloyd sera l’actionnaire le plus important au sein de la Société.

Les co-fondateurs Tanya Singhal, Anil Nayar et James Abraham sont des professionnels experimentés, pionniers sur le marché du solaire Indien depuis 2009. Ils ont participé à la mise en place des politiques initiales en faveur du solaire en Inde, ont élargi l’innovation technologique dans l’industrie et ont eu un rôle pionnier dans la construction et le financement des centrales solaires commerciales. Le portefeuille actuel témoigne de leurs atouts dans les domaines de la technologie et de la construction et en matière financière. James Abraham et Tanya Singhal travaillaient précédemment pour Boston Consulting Group, chez qui James était associé principal et membre initial de BCG India. Anil était quant à lui partenaire senior chez KPMG au Canada et en Inde.

L’investissement sera porté par ThomasLloyd Cleantech Infrastructure Holding GmbH, ThomasLloyd Cleantech Infrastructure Fund SICAV et ThomasLloyd SICAV – Sustainable Infrastructure Income Fund. Il s’agit du premier investissement dans le secteur des énergies renouvelables consenti par ThomasLloyd en Inde. Au-delà du portefeuille, ThomasLloyd sera amené à étendre ses capacités pour plus de 1 GW de production solaire connectée au réseau pour le marché intérieur indien en pleine croissance.

Pour ThomasLloyd, le Directeur Général Merchant Banking, Nandita Sahgal Tully, a déclaré : « Ce partenariat dynamisera nos ambitions pour exploiter la possibilité incroyable dans le secteur Indien des énergies renouvelables et visant à notre participation à la mise en place d’actifs solaires en pleine campagne, entre différents États. Nous avons toujours poursuivi une stratégie visant à construire un portefeuille constitué d’actifs de taille moyenne de grande qualité et connectés au réseau avec des CAE diversifiées à long terme. Nous espérons travailler avec l’équipe de direction et les autres actionnaires pour réaliser cet objectif. »

Pour ThomasLloyd, le président et CEO du groupe, Michael Sieg, a déclaré : « En tirant parti de nos antécédents en matière d’investissement d’impact en Asie du Sud-Est, nous estimons que la prise en compte durable et éco-responsable des besoins croissants en électricité de l’Inde constitue un investissement important. Nous soutenons l’objectif du gouvernement dans le domaine des énergies renouvelables souligné dans sa Mission solaire nationale représentant une capacité solaire installée de 100 GW à l’horizon 2022. »

Pour la direction, le fondateur et directeur, Anil Nayar, a assuré : « Nous sommes ravis de travailler avec ThomasLloyd Group. Sa philosophie en faveur de la qualité et la création de valeur à long terme fait écho à la priorité que nous accordons nous-même à la technologie, aux opérations et à la finance pendant toute la durée de vie de l’usine. Nous espérons développer ensemble notre portefeuille et des années de partenariat au service des objectifs de l’Inde pour réaliser un avenir placé sous le signe des énergies propres. »

Information de presse (PDF): ThomasLloyd acquiert une participation significative dans SolarArise India Projects Pvt Ltd.

10.2018

ThomasLloyd acquiert une participation significative dans SolarArise India Projects Pvt Ltd.

Londres, Zurich, 9 Octobre 2018. ThomasLloyd Group a annoncé aujourd’hui avoir acquis une participation significative dans la société SolarArise India Projects Pvt Ltd. (« SolarArise »ou la « Société »), basée à Dehli. SolarArise détient et exploite actuellement 130 MW de projets connectés au réseau en Inde. L’investissement de ThomasLloyd devrait soutenir l’extension de la capacité en énergie solaire de la Société à près de 250 MW. Ces projets combineront des projets gouvernementaux et étatiques ainsi que d’autres du secteur privé, qui profiteront des contrats d’achat d’électricité à long terme (CAE).

ThomasLloyd rejoindra les actionnaires fondateurs actuels, l’initiative européenne en faveur d’une énergie propre et renouvelable, de l’efficacité énergétique et de la lutte contre le changement climatique dans le cadre du développement SICAV SIF associée au Fonds mondial pour la promotion de l’efficacité énergétique et des énergies renouvelables (« GEEREF »), bénéficiant des conseils du Groupe de la Banque Européenne d’investissement, et le Core Infrastructure India Fund (« CIIF ») géré par Kotak Mahindra , ainsi que l’équipe de direction fondatrice. Suite à cet investissement, ThomasLloyd sera l’actionnaire le plus important au sein de la Société.

Les co-fondateurs Tanya Singhal, Anil Nayar et James Abraham sont des professionnels experimentés, pionniers sur le marché du solaire Indien depuis 2009. Ils ont participé à la mise en place des politiques initiales en faveur du solaire en Inde, ont élargi l’innovation technologique dans l’industrie et ont eu un rôle pionnier dans la construction et le financement des centrales solaires commerciales. Le portefeuille actuel témoigne de leurs atouts dans les domaines de la technologie et de la construction et en matière financière. James Abraham et Tanya Singhal travaillaient précédemment pour Boston Consulting Group, chez qui James était associé principal et membre initial de BCG India. Anil était quant à lui partenaire senior chez KPMG au Canada et en Inde.

L’investissement sera porté par ThomasLloyd Cleantech Infrastructure Holding GmbH, ThomasLloyd Cleantech Infrastructure Fund SICAV et ThomasLloyd SICAV – Sustainable Infrastructure Income Fund. Il s’agit du premier investissement dans le secteur des énergies renouvelables consenti par ThomasLloyd en Inde. Au-delà du portefeuille, ThomasLloyd sera amené à étendre ses capacités pour plus de 1 GW de production solaire connectée au réseau pour le marché intérieur indien en pleine croissance.

Pour ThomasLloyd, le Directeur Général Merchant Banking, Nandita Sahgal Tully, a déclaré : « Ce partenariat dynamisera nos ambitions pour exploiter la possibilité incroyable dans le secteur Indien des énergies renouvelables et visant à notre participation à la mise en place d’actifs solaires en pleine campagne, entre différents États. Nous avons toujours poursuivi une stratégie visant à construire un portefeuille constitué d’actifs de taille moyenne de grande qualité et connectés au réseau avec des CAE diversifiées à long terme. Nous espérons travailler avec l’équipe de direction et les autres actionnaires pour réaliser cet objectif. »

Pour ThomasLloyd, le président et CEO du groupe, Michael Sieg, a déclaré : « En tirant parti de nos antécédents en matière d’investissement d’impact en Asie du Sud-Est, nous estimons que la prise en compte durable et éco-responsable des besoins croissants en électricité de l’Inde constitue un investissement important. Nous soutenons l’objectif du gouvernement dans le domaine des énergies renouvelables souligné dans sa Mission solaire nationale représentant une capacité solaire installée de 100 GW à l’horizon 2022. »

Pour la direction, le fondateur et directeur, Anil Nayar, a assuré : « Nous sommes ravis de travailler avec ThomasLloyd Group. Sa philosophie en faveur de la qualité et la création de valeur à long terme fait écho à la priorité que nous accordons nous-même à la technologie, aux opérations et à la finance pendant toute la durée de vie de l’usine. Nous espérons développer ensemble notre portefeuille et des années de partenariat au service des objectifs de l’Inde pour réaliser un avenir placé sous le signe des énergies propres. »

Information de presse (PDF): ThomasLloyd acquiert une participation significative dans SolarArise India Projects Pvt Ltd.

09.2018

ThomasLloyd dans un article de Les Echos

Une analyse,  réalisée par Nick Parsons, Head of Research & Strategy au sein deThomasLloyd, portant sur le rythme de croissance durable de l’Inde depuis des années, a été publiée dans le quotidien français de référence dédié à l’économie et aux finances, Les Échos. Cet article, intitulé « Pourquoi l’Inde est-elle le nouvel impératif des investisseurs européens? »,  fournit notamment des précisions et évalue l’évolution actuelle de la croissance de l’Inde dans le domaine des infrastructures, et les possibilités qui en résultent pour les investisseurs du segment des énergies renouvelables. L’évolution future relative à l’énergie solaire a également fait l’objet d’une analyse dans cet article, en se basant sur le sommet constitutif de l’Alliance solaire internationale de mars 2018, auquel ont participé le Président de la République, Emmanuel Macron, et le Premier ministre indien, Narendra Modi.

Lisez cet article intéressant directement en ligne ici

Télécharger le article de Les Echos (PDF)

 

 

09.2018

ThomasLloyd Global Asset Management est membre du BVI

Francfort, Zurich, le 3 septembre 2018.

ThomasLloyd Group a annoncé aujourd’hui que ses deux filiales ThomasLloyd Global Asset Management GmbH et ThomasLloyd Global Asset Management (Suisse) AG sont désormais membres à part entière de la Fédération allemande des fonds BVI à compter du 1er septembre. Ce rattachement à la fédération permettra à la société d’investissements d’apporter ses expériences dans le domaine des solutions d’investissements dans des valeurs réelles et durables et de participer activement aux évolutions à venir dans le secteur des fonds.

« La réglementation croissante de l’ensemble du secteur européen des fonds impose des défis inédits aux fournisseurs. Pour y faire face et également participer activement au développement des conditions cadre, il est nécessaire de porter une voie forte et compétente comme celle du BVI face aux décideurs politiques, aux instances réglementaires et aux médias. Nous sommes heureux de pouvoir soutenir de notre expertise les objectifs et les initiatives de la fédération », explique Michael Sieg, Chairman et Group CEO de ThomasLloyd Group.

Information de presse (PDF) : ThomasLloyd Global Asset Management est membre du BVI

08.2018
Miriam Plater, Head of Human Resources bei ThomasLloyd

ThomasLloyd Group poursuit son expansion globale et embauche une nouvelle gestionnaire

Miriam Plater agit en qualité de responsable des ressources humaines

Londres, Zurich, 2 août 2018. ThomasLloyd Group a élargi son équipe Management en embauchant une responsable expérimentée : Miriam Plater prend en charge la direction des ressources humaines (HR). À ce titre, elle contribuera de manière décisive à la globalisation de l’entreprise. Elle en réfère directement à Michael Sieg, président directeur général du groupe ThomasLloyd.

Miriam Plater se focalise sur l’acquisition et le développement des collaborateurs, parties intégrantes de l’ambitieuse stratégie de croissance de ThomasLloyd ; par la même occasion, elle implémentera des standards HR cohérents et transparents à l’échelle du groupe. Elle est très expérimentée en gestion des équipes, en adaptation de la stratégie des HR à celle de l’entreprise et en gradation des affaires pour la suite de la croissance. Auparavant, Miriam Plater a passé 14 ans au poste de Global HR Director chez Bibby Financial Services, une entreprise britannique qui a par le passé connu une très forte croissance. Outre son poste de directrice des RH, elle a activement participé à un programme de transformation basé sur la technologie censé renforcer l’identification des collaborateurs à l’entreprise. Résultat : son ancien employeur a figuré au « Top 100 des meilleurs employeurs » du Sunday Times cinq années de suite.

« ThomasLloyd est un employeur formidable. Avec des collaborateurs dynamiques, innovants et chevronnés, nous nous attelons à créer des actifs durables qui satisfont aux critères ESG et CSR essentiels. Les plans ambitieux de ThomasLloyd sont une source de motivation, et je suis ravie de travailler dans une entreprise dotées d’une position particulière sur le marché », déclare Miriam Plater.

Quant à Michael Sieg, président directeur général du groupe ThomasLloyd, il s’exprime ainsi : « Je suis très heureux de voir Miriam Plater venir renforcer notre équipe de direction. Le domaine est essentiel pour notre réussite à venir. Grâce à son expertise et à ses expériences, elle contribuera fortement à la poursuite de notre croissance ».

Information de presse (PDF) : ThomasLloyd Group poursuit son expansion globale et embauche une nouvelle gestionnaire

Télécharger la photo : Miriam Plater

07.2018

Fuchsbriefe recommande le fonds public alternatif fermé de  ThomasLloyd et le qualifie d’innovation sur le marché.

Le célèbre éditeur financier dédié aux entreprises et aux investisseurs fortunés a mentionné le fonds ThomasLloyd Cleantech Infrastructure Fund SICAV (CTI 6 D EUR), dans son édition de FUCHS-KAPITAL, en exprimant un avis extrêmement positif. Ce fonds a d’ailleurs été sélectionné et recommandé à ses lecteurs: des investisseurs privés et institutionnels de l’ensemble des régions germanophones.

Dans le cadre de son évaluation finale, Fuchsbriefe indique que « le fonds alternatif d’investissement fermé ThomasLloyd Cleantech Infrastructure Fund SICAV (CTI 6 D EUR) offre aux investisseurs un accès aux infrastructures qui sont normalement réservées aux investisseurs institutionnels. Grâce à une faible corrélation avec d’autres catégories d’actifs, ce fonds permet d’améliorer encore davantage la diversification du portefeuille de placement, d’ores et déjà bien établi. Ce fonds est particulièrement bien adapté aux investisseurs orientés sur le long terme, qui souhaitent bénéficier des opportunités de rendement des investissements en infrastructures asiatiques. »

L’éditeur a en outre émis un avis tout à fait positif sur l’ « historique convaincant, jusqu’ici, de l’initiateur ThomasLloyd » et mis en évidence le fait que « la conception du fonds public alternatif fermé constitue une innovation sur le marché. »

À propos de l’évaluation

Télécharger (PDF)

 

 

07.2018

ThomasLloyd dans un article de Forbes France

L’article intitulé « Entreprise : Vers Une Nouvelle Forme De Performance ? » décrit et évalue le projet de Bruno Le Maire, Ministre de l’Économie du cabinet Macron, sur la base d’une nouvelle loi relative à la prise en compte, à l’avenir, des performances sociales et environnementales, en plus des critères économiques, pour l’évaluation d’une entreprise.

Pour représenter les entreprises exemplaires à cet égard, ThomasLloyd, qui assume une responsabilité sociale de premier plan depuis plus de 15 ans avec son triple volet économique, écologique et social, est cité à titre d’exemple.

Lisez cet article intéressant directement en ligne ici

Télécharger le article de Forbes France (PDF)

 

 

07.2018

Luc Caytan est le nouveau Président Directeur Général de ThomasLloyd SICAV, implantée à Luxembourg

Londres/Luxembourg, le 24 juillet 2018. Avec l´arrivée de Luc Caytan, le groupe ThomasLloyd a su désigner un spécialiste éprouvé des marchés financiers et des placements, au titre de nouveau Président Directeur Général, pour sa plate-forme européenne de fonds FIA, ThomasLloyd SICAV. Dans le cadre de ses nouvelles fonctions, il se penchera notamment sur le développement et l’extension des relations liées aux autorités de réglementation et de contrôle, aux acteurs du marché et autres parties prenantes, tant au niveau du Luxembourg –  dans une plus large mesure – qu’à l’échelle européenne.

Luc Caytan a débuté sa carrière auprès de la Kredietbank S.A. à Bruxelles (aujourd’hui KBC Group), au service de laquelle il a exercé des postes de direction à Bahreïn, à Hong Kong, à Los Angeles et à New York. Par la suite, il a rejoint le Luxembourg en tant que General Manager Global Financial Markets auprès de KBL European Private Bankers, tout en ayant été membre du Conseil d’administration de Brown Shipley, à Londres, et de Patria Finance, à Prague.

Dans le cadre de ses fonctions auprès de KBL, Luc Caytan faisait également partie de plusieurs comités et organes, tels que le Money Market Contact Group de la Banque centrale européenne (BCE), à Francfort, le Customer Consultation Committee de Clearstream, à Luxembourg, le Comité des marchés financiers de la Banque centrale luxembourgeoise, et l’Association des Banques et Banquiers Luxembourg. Il fut en outre Vice-Président du Comité stratégique de BondMatch, NYSE Euronext à Paris, et membre du Conseil d’administration de la Bourse de Luxembourg. Il intervient actuellement en tant que senior representative et membre du Comité d´arbitrage de l’Association internationale des marchés des capitaux (ICMA) et membre de l’ILA (Institut luxembourgeois des Administrateurs).

« Dans le cadre de sa longue carrière professionnelle, Luc a pu vivre et accompagner, en tant que manager, toutes les facettes des marchés financiers en constante mutation, avec leurs cycles et leurs turbulences, avec le renforcement de leurs réglementations, ou même avec leurs tendances à la mondialisation.  Nous profiterons de son expertise, de ses expériences et de son réseau pour une expansion internationale durable. Je suis très heureux de coopérer avec lui. », déclare T.U. Michael Sieg, Président Directeur Général de ThomasLloyd Group, concernant le parcours de Luc Caytan.

« Je suis ravi de pouvoir participer à une stratégie d’entreprise qui respecte à la fois les aspects économiques, sociaux et écologiques dans le cadre du rendement. », ajoute Luc Caytan. « Grâce à son expertise et à son réseau dans le secteur de l’Impact investing, ThomasLloyd a pu s’établir comme l’un des premiers prestataires dans ce domaine. Je suis heureux, en tant que Président de la plate-forme de fonds luxembourgeoise, je suis ravi de contribuer à la poursuite de croissance. »

Information de presse (PDF) : Luc Caytan est le nouveau Président Directeur Général de ThomasLloyd SICAV, implantée à Luxembourg

Télécharger la photo : Luc Caytan 

07.2018

Nick Parsons rejoint le ThomasLloyd Group en tant que Responsable du secteur Recherche et stratégie

Londres, le 11 juillet 2018. Le ThomasLloyd Group a étoffé son équipe de gestion et s’est adjoint, en la personne de Nick Parsons, les services d’un dirigeant expérimenté. Nick Parsons assume le poste de Responsable du secteur Recherche et stratégie depuis le mois de juin à Londres et dans le cadre de cette fonction, il est également économiste en chef de la société d’investissement de conseil active à l’échelle mondiale. Il dispose d’une expérience de plus de 30 ans dans le secteur financier et a déjà travaillé pour de nombreuses banques globales. Son savoir renforcera encore plus la compétence du ThomasLloyd Group dans les domaines Recherche & Stratégie, ce qui contribuera ainsi à la croissance globale de l’entreprise.

Le britannique est un expert hors pair dans le marché des capitaux et les devises, puisqu’il a occupé, au cours des décennies écoulées, des postes de direction de haut rang à Francfort, Paris, Sydney, New York et Singapour. Parsons et son équipe continueront à élargir la recherche macro-économique du ThomasLloyd Group et conseilleront et accompagneront qualitativement le processus d’investissement et le processus de placement par des rapports et pronostics économiques propres à chaque pays. Dans le même temps, il épaulera, avec ses analyses des marchés des opérations de change et des taux d’intérêt, le travail de gestion des actifs et de gestion de la trésorerie.

Avant de rejoindre le ThomasLloyd Group, il intervenait comme « Responsable de la recherche pour le R.-U. & l’Europe » et « Responsable mondial des opérations de change » auprès de la Banque nationale australienne. Auparavant, entre autre, Responsable du groupe Macro-recherche à la Commerzbank AG, Responsable mondial de la recherche sur la monnaie à la BNP Paribas et Responsable du Groupe consultatif du Trésor à la Banque canadienne impériale du Commerce, de même qu’économiste du groupe à l’Union Discount Company de Londres.

Nick Parsons concernant sa prise de poste : « L’approche stratégique du ThomasLloyd Group en tant qu’Impact Investor est unique, je suis donc très heureux de faire partie de cette entreprise. Contrairement à mes précédentes fonctions, mes nouvelles tâches me permettent de stimuler les investissements dans des valeurs réelles durables et la croissance en Asie, ce qui modifie visiblement la vie des personnes de la région. »

T.U. Michael Sieg, Président Directeur général du ThomasLloyd Group, ajoutait : « Je suis très heureux de voir Nick Parsons venir renforcer notre équipe de direction. Avec son expérience, il contribuera de manière significative à notre prochaine phase de croissance, l’expansion globale. Par son travail, il donnera de nouvelles impulsions et représentera notre entreprise beaucoup plus dans les discussions politiques économiques publiques. »

Information de presse (PDF) : Nick Parsons rejoint le ThomasLloyd Group en tant que Responsable secteur Recherche et stratégie

Télécharger la photo : Nick Parsons

02.2018

The new closed-end AIF from ThomasLloyd – A Europe-Wide Offering

The ThomasLloyd Group is bringing the first closed-end alternative investment fund (AIF) for private investors structured as a Luxembourg company (SICAV) to the German market. Cash. spoke with Andreas Schmitzer, Head of Product Management at ThomasLloyd, about the background behind it.

More: Cash.

02.2018

The investment company: winning back lost terrain and capitalising on proven strengths

Since 2017, ThomasLloyd has attracted attention across the industry with its ‘ThomasLloyd Cleantech Infrastructure Fund SICAV’. This is the first time that a closed-end alternative investment fund (AIF) has been initiated in the legal form of an investment company with variable share capital and brought to the German market. When interviewed, Ralf Sutter, Head of Wholesale Distribution Germany at ThomasLloyd, feels confident that this legal form can help provide proven strength on the investment market for real assets and become a new standard for closed investments in real assets.

More: finanzwelt

12.2017

Impact investing in infrastructure: Asia is catching up fast

EuroSpezial – a supplement of BÖRSE ONLINE – focuses in a 12-page special on the booming Asian continent and its infrastructure challenges, including a feature on ThomasLloyd’s sustainable infrastructure investments.

More: €uro Spezial

12.2017

Infrastructure in Asia –added value for every portfolio

In its December issue Finanzwelt Spezial covers a range of topics relating to infrastructure in Asia and ThomasLloyd’s activities in this market segment. In a separate interview Ralf Sutter, Director and Head of Wholesale Distribution Germany, comments on the distribution aspects of ThomasLloyd’s investment solutions

More: finanzwelt

Read more: interview

05.2017

Infrastructure investments – ThomasLloyd in the German newspaper Stuttgarter Zeitung

Under the title „Take Care“ the „Stuttgarter Zeitung“ reported yesterday about infrastructure fonds especially in emerging markets and what investors should be aware of. Furthermore, about the infrastructure market in Asia and the saturated markets of Europe in the energy supply sector. In contrast to the infrastructure market of Europe the Asian market promises enormous growth in demand in this sector in the coming years. The newspaper describes also the investment opportunities of ThomasLloyd in the infrastructure sector in Asia and explicit about their Impact Investing strategy.

Stuttgarter Zeitung: 09.05.2017 Fonds für Infrastrukturinvestitionen (PDF german version)

05.2017

Infrastructure investments – ThomasLloyd in the leading German newspaper Frankfurter Allgemeine Zeitung

The „Frankfurter Allgemeine Zeitung“ reported today about the huge demand for infrastructure investments and the growth market Asia. Under the title „Infrastructure for water and electricity promises substantial increases“ Germany’s leading newspaper describes the investment opportunities especially in the infrastructure sector in Asia. In this context the Frankfurter Allgemeine Zeitung reports also about the commitment of ThomasLloyd in Asia in this field and their Impact investing strategy.

FAZ: 05.05.2017 Infrastructure for water and electricity promises substantial increases

01.2017

Investment Strategies – ThomasLloyd in the German financial newspaper Handelsblatt

The „Handelsblatt“ reported today about the current low-interest-rate phase, the risk of the rising inflation and how investors can protect themselves. Under the title „Die Rückkehr der Inflation/ The return of inflation“ Germany’s leading business and financial newspaper describes the opportunities especially in the infrastructure sector in Asia. In this context the Handelsblatt reports also about the commitment of ThomasLloyd in Asia in this field.

ThomasLloyd in the Handelsblatt

10.2016

Le portefeuille de projets de biomasse de ThomasLloyd est sur le point de bénéficier d’une ère nouvelle dans les relations sino-philippines suite à la visite d’État du Président Duterte

Londres, le 26 octobre 2016. Du 18 au 21 octobre, des hauts représentants de ThomasLloyd ont pris part à la mission commerciale et diplomatique historique du Président philippin en Chine. Le sommet diplomatique et la signature officielle d’importants accords de commerce et de coopération à Pékin ont eu lieu entre Xi Jinping, Président de la République populaire de Chine et Rodrigo Duterte, Président de la République des Philippines, en présence de hauts responsables politiques et d’un nombre d’hommes d’affaires allant jusqu’à 400.

« Ma visite d’État en Chine a marqué un tournant dans notre histoire commune et a montré que les deux pays sont tout à fait capables de travailler ensemble en vue d’une coopération bénéfique mutuelle, alors même que nous maintenons notre engagement à régler pacifiquement les conflits en respectant le droit international », a déclaré le Président Duterte.

Les deux parties ont confirmé leur partenariat et exprimé une ambition partagée, afin de parvenir à un développement durable et une croissance inclusive, qui seront utiles aux peuples des deux pays dans les années à venir. Ils se sont engagés ensemble à renforcer les relations économiques dans plusieurs secteurs prioritaires, tels que les infrastructures et l’énergie, par le biais de la promotion de la coopération en matière de commerce, d’investissement et d’économie dans le cadre du Protocole d’entente portant sur le Renforcement du commerce bilatéral, des investissements et de la coopération économique. Dans le cadre du sommet, onze protocoles d’accord ont été signés, y compris un entre ThomasLloyd et ses parties prenantes philippines et chinoises dans le secteur de la biomasse, pour un total de 7,9 milliards de dollars US d’engagements, ce qui créerait jusqu’à deux millions d’emplois aux Philippines. Aujourd’hui, la Chine est le deuxième plus gros partenaire commercial des Philippines, son 4ème plus gros marché d’exportation et son plus grand fournisseur d’importations. Ces accords génèrent un vaste accès au marché mutuel et constituent la base d’une coopération plus étroite dans le domaine politique et économique.

À titre d’élément de cet accord historique et de cette cérémonie, un engagement dans les projets biomasse de ThomasLloyd, actuellement en phase de construction aux Philippines et financés par le ThomasLloyd SICAV-SIF-Cleantech Infrastructure Fund en tant que principal sponsor financier, a été signé à la demande de ThomasLloyd par les directeurs généraux et les PDG régionaux Tony Coveney et Mike Airey, pour Bronzeoak par le Président Arthur Aguilar et le premier Vice-président Don Maria Y. Dia et pour Wuxi par le Directeur Zhang Yun et le Directeur général Lu Yicheng. En outre, la construction des centrales électriques de South Negros BioPower Inc. et de North Negros BioPower Inc. ainsi que la centrale, devant être prochainement achevée, de San Carlos BioPower Inc., représentent une coopération continue à grand succès entre les investisseurs européens de ThomasLloyd, les développeurs philippins et les ingénieurs chinois. Cette coopération constitue déjà aujourd’hui un modèle d’activités entre les trois communautés.

T.U. Michael Sieg, PDG de ThomasLloyd Group, voit l’invitation du groupe et sa participation à la visite de Pékin « comme une reconnaissance particulière des succès précédents de ThomasLloyd Group et de ses partenaires chinois et philippins. Les résultats du sommet et les nombreuses réunions qui l’ont entouré constitueront la base d’une croissance et d’un développement plus rapides des infrastructures philippines. » En fonction de l’aboutissement du sommet et du climat de bonne volonté à présent établis, les projets de ThomasLloyd espèrent bénéficier directement de cette nouvelle disponibilité des banques chinoises et d’autres établissements financiers à soutenir le financement des ventes et de projets en faveur des exportations chinoises en biens d’équipement à destination des Philippines.

Durant la visite d’État, des accords commerciaux entre les partenaires participant aux projets, Bronzeoak Philippines Inc., Wuxi Huaguang et le ThomasLloyd Group, ont été signés au cours d’une cérémonie en présence du Président Duterte et d’autres membres éminents du Gouvernement philippin. Ces contrats représentent la base d’une coopération à long terme, d’une mise en œuvre plus rapide et d’une réalisation réussie des centrales électriques à biomasse sur Negros Island, aux Philippines. Les centrales électriques, comprenant 70 MW, près des villes de Manapla, de San Carlos et de La Carlota, sur Negros Island, convertiront les déchets de canne à sucre en électricité à l’aide d’un processus à faible émission de carbone : la technologie de chaudière à lit fluidisé circulant. Avant d’être utilisés comme matière de base pour les centrales électriques à biomasse, les déchets de canne à sucre étaient brûlés dans les champs, une pratique, devenue illégale, qui contribuait significativement à la pollution de l’air. Ce projet, qui utilise les déchets de canne à sucre produits localement, constitue un développement passionnant pour toutes les parties intéressées et un encouragement pour la communauté locale. Nous assisterons ainsi à une croissance économique accrue et à une amélioration du niveau de vie, particulièrement dans les zones rurales de la région, contribuant ainsi à l’amélioration et à la protection de l’environnement ainsi qu’à une augmentation de la qualité de vie globale de la population locale.

Faisant référence à cette situation, Tony Coveney, Directeur général et responsable du financement de projets au sein de ThomasLloyd Group, a déclaré :
« Ce fut un privilège et un honneur de participer à cet événement marquant à Pékin. L’intégration de nos projets, dans lesquels nous avons investi, démontre la reconnaissance de l’impact et du succès dont nous avons bénéficié et bénéficierons encore en partenariat avec Bronzeoak et Wuxi. Comme avec nos projets solaires qui ont connu un grand succès, nos programmes sont un modèle d’investissement à suivre. »

Mike Airey, PDG d’Asia Pacific, ajouta : « Nous avons l’honneur d’accepter cette reconnaissance du travail que nous avons accompli pendant plus de cinq ans aux Philippines. Nous espérons que cette réunion majeure marquera encore un autre tournant important pour les deux pays et qu’elle contribuera significativement à un développement économique et commercial accru dans la région Asie-Pacifique dans son ensemble. Cette étape clé pour nous, en notre qualité de société d’investissement et de conseil à l’échelle mondiale, nous a rapprochés des marchés chinois des capitaux et des banques, nous a ouvert un nouveau potentiel de croissance et nous a apporté une nouvelle gamme d’options stratégiques et commerciales. »

Communiqué de presse (PDF) : Le portefeuille de projets de biomasse de ThomasLloyd est sur le point de bénéficier d’une ère nouvelle dans les relations sino-philippines suite à la visite d’État du Président Duterte.

Téléchargement de photos : Signing Beijing/China

 

08.2016

ThomasLloyd et IFC signent des contrats de crédit définitifs s’élevant à 161 millions d’USD pour le financement de centrales à biomasse aux Philippines.

Londres, 22 août 2016. ThomasLloyd CTI Asia Holdings Pte Ltd, une filiale détenue intégralement par ThomasLloyd SICAV-SIF-Cleantech Infrastructure Fund, International Finance Corporation (IFC), membre du World Bank Group, bénéficiant du soutien du Gouvernement du Canada et du Clean Technology Fund, de Bronzeoak Philippines Inc et de WBE (Hong Kong) International Green Energy Limited, ont signé aujourd’hui des accords de crédit définitifs s’élevant à 161 millions d’USD pour le portefeuille de 70 MW sur l’île Negros aux Philippines. Le portefeuille du projet couvre San Carlos Biopower Inc, South Negros Biopower Inc et North Negros Biopower Inc.

Créées par ThomasLloyd en tant que principal sponsor financier, les centrales électriques dans les villes de Manapla, San Carlos et La Carlota convertiront les déchets de canne à sucre en électricité à l’aide d’un processus à faibles émissions de carbone, la technologie de chaudière à lit fluidisé circulant. Avant d’être identifiés comme une matière de base pour les centrales électriques à biomasse, la canne a sucre était brûlée dans les champs, une pratique qui contribuait à la pollution atmosphérique.

Faisant référence à cette situation, Tony Coveney, Directeur général et responsable des projets de financement au sein de ThomasLloyd Group, a déclaré : « ThomasLloyd apprécie qu’IFC ait choisi de participer à ces investissements. Ce projet, qui utilise les déchets de canne à sucre produits localement, constitue un développement passionnant pour toutes les parties prenantes et tout particulièrement pour la communauté locale ».

T.U. Michael Sieg, président et CEO du groupe ThomasLloyd Group, a ajouté : « Nous avons élargi notre programme d’investissements considérablement élargi notre programme d’investissements dans les Philippines pour plusieurs années. Le mandat conclu avec IFC nous apporte les ressources supplémentaires dont nous avons besoin pour réaliser et mettre en place nos projets de construction de nouvelles centrales électriques aux Philippines. Nous assisterons ainsi à une croissance économique accrue et à une amélioration du niveau de vie, tout particulièrement dans les zones rurales de la région. Ceci apportera une contribution significative à la protection de l’environnement ».

Le Country Manager d’IFC, Yuan Xu a déclaré : « L’énergie est un aspect central pour le développement du pays et les Philippines ont besoin de poursuivre la diversification et la sécurisation de ses sources d’énergie. La conversion des déchets agricoles en énergie alimentée par la biomasse est un moyen durable pour créer de la valeur économique dans le respect de l’environnement ».

La contribution du Clean Technology Fund et du Gouvernement du Canada au projet dans le cadre du Climate Change Program d’IFC-Canada a contribué à la viabilité de cet investissement. À ce jour, le Canada a apporté 271 millions de dollars canadien au programme, en vue de permettre les investissements dans le domaine du changement climatique, visant à générer un niveau de bénéfices significatif pour l’environnement et l’économie dans les pays en développement. « Nous sommes heureux de soutenir des projets innovants à l’étranger afin de contribuer à limiter le gaz à effet de serre à l’échelle globale. Notre partenariat avec IFC permettra au Gouvernement du Canada de fournir des fonds en vue de la croissance des énergies renouvelables tout en soutenant la création d’emplois verts », explique Catherine McKenna, la Ministre canadienne de l’environnement et du changement climatique.

Outre les prêts du Canada et du Clean Technology Fund, IFC mobilise par ailleurs des fonds issus du Managed Co-Lending Portfolio Program, une nouvelle plateforme de syndication permettant aux investisseurs institutionnels de participer passivement au prochain portefeuille de prêt d’IFC.

Les trois centrales électriques devraient se qualifier pour le tarif de subventionnement de la biomasse de la commission philippine responsable de la réglementation de l’énergie. Le tarif de subventionnement est accessible aux producteurs d’énergie ayant une capacité de production de biomasse supérieure à 250 mégawatts.

Communiqué de presse (PDF): ThomasLloyd et IFC signent des contrats de crédit définitifs s’élevant à 161 millions d’USD pour le financement de centrales à biomasse aux Philippines. 

Téléchargement de photos: La signature du contrat

 

08.2016

ThomasLloyd and IFC sign definitive loan agreements for USD 161 million for the financing of biomass power plants in the Philippines.

London, August 19, 2016. ThomasLloyd CTI Asia Holdings Pte Ltd, a wholly-owned subsidiary of ThomasLloyd SICAV-SIF-Cleantech Infrastructure Fund, the International Finance Corporation (IFC), a member of the World Bank Group, with support from the Government of Canada and the Clean Technology Fund, Bronzeoak Philippines Inc and WBE (Hong Kong) International Green Energy Limited today signed definitive loan agreements for USD 161 million for the 70 MW biomass portfolio on Negros Island in the Philippines. The project portfolio includes San Carlos Biopower Inc, South Negros Biopower Inc and North Negros Biopower Inc.

Funded by ThomasLloyd as the principal financial sponsor, the power plants in the towns of Manapla, San Carlos and La Carlota will convert sugarcane waste to electricity using a low carbon-emitting process called circulating fluidized bed boiler technology. Before it was identified as feedstock for biomass power plants, sugarcane waste was burned in the fields, a practice that contributed to air pollution.

Referring to this, Tony Coveney, Managing Director and Head of Project Finance at ThomasLloyd Group, said: “ThomasLloyd is delighted that IFC has chosen to participate in these investments. With its use of local sugar cane waste, this project is an exciting development for all the stakeholders and especially for the local community”.

Michael Sieg, Chairman and Group CEO of the ThomasLloyd Group, added: “We have consistently expanded our investment programme for the Philippines over a number of years. The mandate with IFC provides us with additional resources we need to realise and implement our plans for the construction of further power plants in the Philippines. This will bring further economic growth and better standards of living particularly in rural areas of the region and contribute significantly to the protection of the environment”.

IFC Country Manager, Yuan Xu said: “Energy is central to the country’s development, and the Philippines needs to further diversify and secure its energy sources. Converting agricultural waste to biomass power is a sustainable way of creating economic value while caring for the environment”.

The Clean Technology Fund as well as the Government of Canada’s contribution to the project through the IFC-Canada Climate Change Program have helped make this investment viable. To date, Canada has provided CA$271 million to the program, to enable climate change investments that are generating significant environmental and economic benefits in developing countries.

“We are pleased to support innovative projects abroad that help reduce global greenhouse gases. Through our partnership with the IFC, the Government of Canada will deliver funds that will enable the growth of renewable energy while supporting the creation of green jobs”, said Catherine McKenna, Canada’s Minister of Environment and Climate Change.

In addition to loans from Canada and the Clean Technology Fund, IFC is also mobilizing funding from the Managed Co-Lending Portfolio Program, a new syndications platform that offers institutional investors the ability to passively participate in IFC’s future senior loan portfolio.

The three power plants are expected to qualify for the biomass feed-in-tariff of the Philippine Energy Regulatory Commission. The feed-in-tariff is available to energy producers with up to 250 megawatts of biomass generating capacity.

Press information (PDF): ThomasLloyd and IFC sign definitive loan agreements for USD 161 million for the financing of biomass power plants in the Philippines. 

Download Pictures: Agreement signing

 

04.2016

AAA: TELOS vergibt im Investment-Rating Bestnote für ThomasLloyd Group

Zürich, 19.04.2016. Die Ratingagentur Telos hat im Rahmen eines Update-Ratings den Investmentprozess des ThomasLloyd SICAV-SIF – Cleantech Infrastructure Fund mit der Bestnote „AAA“ bewertet und bescheinigt ihm damit den „höchsten Qualitätsstandard“. Mit der nochmaligen Verbesserung gegenüber dem Vorjahr etabliert sich ThomasLloyd in der Spitzengruppe der von Telos bewerteten Unternehmen. Gegenstand des Ratings war erneut der von der ThomasLloyd Group implementierte und umgesetzte Investmentprozess im Marktsegment der Erneuerbare-Energien-Infrastruktur in Asien, betrachtet wurde hier speziell der Bereich der nachhaltigen Stromgewinnung aus erneuerbaren Quellen sowie die zugehörigen effizienten Stromübertragungs- und Vertriebssysteme.

Bewertet wurde zudem der gesamthafte Prozess im Hinblick auf die Umsetzung in einem luxemburgischen Spezialfonds in der Rechtsform eines SICAV-SIF, der den neuen Regulierungsvorgaben innerhalb der europäischen Gesetzgebung für alternative Investmentfonds/Investmentfondsmanager (AIFMD) entspricht. Die Vergabe der Auszeichnung mit der höchsten Ratingstufe begründet Telos u.a. wie folgt: „ThomasLloyd zählt heute zu den führenden Direktinvestoren auf dem Gebiet der Erneuerbare-EnergienInfrastruktur an den genannten Standorten.“ „Die nachhaltige Disziplin des Investmentprozesses hat ThomasLloyd in den ersten erfolgreich durchgeführten Exits im Jahr 2015 mehrfach unter Beweis gestellt.” „Mitarbeiter verfügen über weitreichende Expertise im Infrastrukturbereich.” „Über Kontakte unmittelbar vor Ort gelingt ThomasLloyd die Akquisition attraktiver Projekte in den Investitionsländern.” „Vorteilhaft ist die Kapitalkraft, die hinter der Gruppe steht.” „Die Kooperation mit den Netzwerkpartnern steht auf stabilem Fundament.” „Zahlreiche Auszeichnungen und Kooperationen, z.B. mit der Weltbank-Tochter IFC, zeigen die sehr gute Positionierung und das Renommee von ThomasLloyd in der Region.” „Das aktuelle Portfolio bietet Planungssicherheit bis 2019 und somit eine klare Wachstumsperspektive.”

„Das erneut sehr gute Ratingergebnis von Telos reflektiert aus unserer Sicht, dass die im hohen Grad auf die Zielmärkte ausgerichtete Unternehmens- und Organisationsstruktur sowie der hierfür speziell entwickelte Investmentprozess im Marktsegment der Erneuerbare-Energien-Infrastruktur in Asien in mehrfacher Hinsicht überzeugt. Auch die ersten erfolgreich durchgeführten Transaktionen im Jahr 2015 haben dieses deutlich unter Beweis gestellt“, erklärt T.U. Michael Sieg, Chairman und CEO der ThomasLloyd Group.

Presseinformation (PDF): TELOS vergibt im Investment-Rating Bestnote (AAA) für ThomasLloyd

Rating (PDF): Telos-Rating 03/2016: ThomasLloyd Group Investmentprozess

 

 

04.2016

ThomasLloyd pose la première pierre d’une deuxième centrale à biomasse et met officiellement en service deux autres centrales solaires

Manille/Londres, le 13 avril 2016. ThomasLloyd a posé la première pierre aux Philippines pour South Negros BioPower, une centrale biomasse d’une capacité de 25 mégawatts (MW). Le projet, situé au sud de l’île de Negros, est la deuxième centrale électrique de la société d’investissement et de conseil spécialisée dans le secteur des infrastructures en Asie, qui devrait produire de l’électricité régénérative à partir de déchets de récolte provenant de l’agriculture locale pour environ 265 000 personnes d’ici la fin 2017. Après sa mise en service, South Negros BioPower créera également plus de 3 000 nouveaux emplois permanents dans la centrale électrique et dans l’agriculture locale et permettra d’économiser 85 498 tonnes de dioxyde de carbone (CO2) par an.

Anthony M. Coveney, directeur général de ThomasLloyd, explique : « Le premier coup de pioche de la South Negros BioPower souligne une fois de plus la stratégie d’expansion durable de notre société. En même temps, nous poursuivons la diversification technologique du portefeuille d’infrastructures de ThomasLloyd en Asie en poussant l’expansion de nos investissement biomasse. »

Les deux centrales solaires San Carlos Solar Energy II et III (SaCaSol II et III) ont également été officiellement mises en service aux Philippines. SaCaSol II et III font partie d’un portefeuille de centrales solaires financé et réalisé par ThomasLloyd et vendu à la Philippine Investment Alliance for Infrastructure (PINAI) en 2015 avec une performance totale de 125 MW, qui fournit à près de 300 000 personnes de l’énergie solaire produite de manière durable. PINAI est un consortium fondé par des investisseurs institutionnels qui investit dans le marché d’infrastructure philippin. Il s’agit notamment de Macquire Infrastructure and Real Assets (MIRA), l’institut de sécurité sociale philippin Goverment Service Insurance System (GSIS), la caisse de retraite néerlandaise APG ainsi que la Asian Development Bank.

Les trois cérémonies ont réuni non seulement une délégation d’experts financiers et d’investisseurs européens, mais aussi des nombreuses personnalités de la politique, de l’économie et de media asiatiques, ainsi que des représentants des partenaires du projet et des investisseurs institutionnels.

T.U. Michael Sieg, le Président et CEO du groupe de ThomasLlyod, souligne l’importance des projets pour les investisseurs ainsi que leur impact régional et social : « Grâce à l’expansion systématique de notre infrastructure d’énergies renouvelables en Asie du Sud-Est, nous offrons non seulement à nos investisseurs des solutions s’investissement avec un potentiel de rendement attrayant et planifiable à long terme, mais nous créons également des perspectives d’avenir pour la population et l’économie régionale sur la base d’un approvisionnement en électricité fiable, abordable et écologique. »

Information de presse (PDF) : ThomasLloyd pose la première pierre d’une deuxième centrale à biomasse et met officiellement en service deux autres centrales solaires.

Télécharger images : Pose de la première pierre

Télécharger images : Mise en service

09.2015

ThomasLloyd ist offizielles Vollmitglied im Bundesverband Sachwerte und Investmentvermögen e. V. (bsi)

Zürich, 24. September 2015. Die fortschreitende Regulierung im europäischen Markt der Sachwertinvestments stellt die gesamte Branche vor immer neue Herausforderungen. Um diesen nicht nur zu begegnen, sondern auch die Rahmenbedingungen im Markt aktiv mitzugestalten, bedarf es einer starken und kompetenten Stimme gegenüber Politik und Öffentlichkeit. Wir freuen uns daher mitzuteilen, dass ThomasLloyd seit diesem Monat offizielles Vollmitglied im Bundesverband Sachwerte und Investmentvermögen e. V. (bsi) ist.

Der Verband bsi ist die Interessenvertretung der Unternehmen, die Sachwerte verwalten und deren Tätigkeit im direkten Zusammenhang mit dem Kapitalanlagegesetzbuch (KAGB) steht. Dazu zählen Kapitalverwaltungsgesellschaften (KVG), Verwahrstellen, Auslagerungsunternehmen sowie rechtliche, steuerliche und betriebswirtschaftliche Berater.

Der bsi repräsentiert die Sachwertinvestmentbranche gegenüber Politik und Öffentlichkeit und ist originärer Ansprechpartner für die Finanzaufsicht. Er begleitet für seine Mitglieder Gesetzgebungs- und Verordnungsverfahren auf nationaler und europäischer Ebene. Darüber hinaus bündelt der bsi das Fachwissen und die Impulse seiner Mitglieder für eine stetige Weiterentwicklung der Branche.

„Wir sehen in der Partnerschaft mit dem Verband eine sinnvolle Möglichkeit zukünftige Entwicklungen in unserer Branche proaktiv mitzugestalten. ThomasLloyd will hier einen konstruktiven Beitrag leisten und an der Weiterentwicklung von Instrumenten arbeiten. Diese sollen die Grundlagen für nachhaltigen Investmenterfolg schaffen, die Anleger bei ihrer Entscheidung für Sachwertinvestments sinnvoll unterstützen und zugleich den Interessen unserer Vertriebspartner dienen. Daher freuen wir uns, jetzt Teil einer Organisation zu sein, in der wir uns für den Ausgleich der Interessen von Anlegern und Anbietern nachhaltig engagieren können.“ erklärt T.U. Michael Sieg, Chairman und CEO der ThomasLloyd Group.

Presseinformation: ThomasLloyd ist offizielles Vollmitglied im Bundesverband Sachwerte und Investmentvermögen e. V. (bsi)

09.2015

BusinessWorld: Macquarie-managed fund acquires SaCaSol

A Fund managed by the Macquarie group has completed the acquisition of a majority stake in San Carlos Solar Energy Inc. (SaCaSol), whose farm was expanded last week to hit its maximum capacity of 45 megawatts. “In doing so, SaCaSol goes from being the first, to also currently the largest solar power farm in the country,” the firm said in a statement on Friday. The 70-hectare solar farm is located in San Carlos City, Negros Occidental, which is becoming “the renewable energy center” of the Visayas region. It is also found within the 405-hectare San Carlos Economic Zone. Inaugurated in May 2014, the solar farm is composed of around 175,000 panels. It provides electricity to over 100,000 homes and supplies daytime peak power to the Visayas Grid. SaCaSol said the investors of Philippine Investment Alliance for Infrastructure (PINAI) fund, which is managed by Macquarie Infrastructure and Real Assets, include the Government Service Insurance System (GSIS), Asian Development Bank (ADB), Langoer Investments Holdings B.V., and Macquarie.

Read more

 

09.2015

Investitionen in nachhaltige Geldanlagen – ThomasLloyd in der Frankfurter Allgemeinen Zeitung

Die Frankfurter Allgemeine Zeitung berichtet in einem Artikel ausführlich über das Wachstum im Markt für nachhaltige Geldanlagen und auch über das Interesse deutscher Investoren an Infrastrukturprojekten im Ausland. Unter dem Titel “Gute Renditen mit reinem Gewissen erzielen” schildert die FAZ, welche Möglichkeiten der Markt in diesem Sektor bietet. Berichtet wird in diesem Zusammenhang auch über die Energie-Infrastruktur-Projekte von ThomasLloyd in Asien mit Statements von T.U. Michael Sieg, Chairman der ThomasLloyd Group, im Bezug auf die gestiegene Nachfrage, die asiatischen Expansionsmärkte und Investitionschancen im Bereich der erneuerbaren Energien.

FAZ: 15.09.2015 Gute Renditen mit gutem Gewissen

09.2015

ThomasLloyd makes a further divestment of its solar portfolio in the Philippines.

London, 14. September 2015. Following the sale of San Carlos Solar Energy Inc. (SaCaSol) in June 2015, which included a 45 MW solar facility at San Carlos City, Negros Occidental, ThomasLloyd CTI Asia Holdings Pte Ltd, a wholly owned subsidiary of ThomasLloyd SICAV-SIF-Cleantech Infrastructure Fund, today confirmed that it had divested all of its rights to the projects of Negros Island Solar Power Inc. in a second transaction with Philippine Investment Alliance for Infrastructure (PINAI). These rights include the ‘in construction’ 32 MW solar facility at La Carlota and the 48 MW solar facility at Manapla also on Negros Occidental, all of which is expected to benefit from the government Feed-in-Tariff. Both transactions combined represent 125 MW of total installed solar capacity, which will be equivalent to 25% of the solar FiT Tariff quota within the Philippines.

For ThomasLloyd, Tony Coveney, Head of Project Finance said, “Realising this transaction will allow ThomasLloyd to accelerate its investment into other renewable energy technologies within the Philippines and once again to collaborate with PINAI, with whom it had been a pleasure to work.”

T.U. Michael Sieg, Chairman and CEO of ThomasLloyd Group added, “We are proud as the first enabling investor to have addressed the government call for private investment in the sector. Our first and subsequent investments have helped secure the FiT regime and accelerate the expansion of renewable energy in the Philippines.”

Further terms were not disclosed.

Download press release

Download Pictures

09.2015

Energiehunger in Asien – CEO T.U. Michael Sieg im Interview mit der Euro am Sonntag

Zu dem Thema “Energiehunger in Asien” führte Deutschlands große Finanz-Wochenzeitung Euro am Sonntag mit dem CEO der ThomasLloyd Group, T.U. Michael Sieg ein kurzes Interview. In den Fragestellungen ging es vorrangig um die Notwendigkeit von Erneuerbaren-Energien-Infrastrukturprojekten in Asien, welche Auswirkungen das rasante Wirtschaftswachstum auf die dortige Energieversorgung hat und wo die Unterschiede zwischen Europa und Asien in diesem Feld liegen.

Kurzinterview mit CEO T.U. Michael Sieg im Euro am Sonntag

09.2015

Bloomberg: ThomasLloyd Makes a Further Divestment of its Solar Portfolio in the Philippines

Following the sale of San Carlos Solar Energy Inc. (SaCaSol) in June 2015, which included a 45 MW solar facility at San Carlos City, Negros Occidental, ThomasLloyd CTI Asia Holdings Pte Ltd, a wholly owned subsidiary of ThomasLloyd SICAV-SIF-Cleantech Infrastructure Fund, today confirmed that it had divested all of its rights to the projects of Negros Island Solar Power Inc. in a second transaction with Philippine Investment Alliance for Infrastructure (PINAI). These rights include the ‘in construction’ 32 MW solar facility at La Carlota and the 48 MW solar facility at Manapla also on Negros Occidental, all of which is expected to benefit from the government Feed-in-Tariff. Both transactions combined represent 125 MW of total installed solar capacity, which will be equivalent to 25% of the solar FiT Tariff quota within the Philippines.

Read more

 

06.2015

ThomasLloyd CTI Asia Holdings Pte Ltd annonce la vente de San Carlos Solar Energy Inc à la Philippine Investment Alliance for Infrastructure (PINAI)

Londres, 16 juin 2015. ThomasLloyd confirme la vente de San Carlos Solar Energy Inc (SaCaSol) à PINAI. Dans le cadre de cette transaction. ThomasLloyd et son partenaire local, Bronzeoak Philippines Inc, resteront propriétaires de la centrale solaire de 32 MW près de La Carlota et de la centrale solaire de 48 MW près de Manapla, également dans le Negros Occidental.

ThomasLloyd a été conseillé par BPI Capital Inc dans cette opération. D’autres détails du contrat n’ont pas été divulgués.

Information de presse (PDF) : ThomasLloyd CTI Asia Holdings Pte Ltd annonce la vente de San Carlos Solar Energy Inc à la Philippine Investment Alliance for Infrastructure (PINAI)

vlcsnap-2015-03-06-08h17m03s205

05.2015

Banque philippine augmente le cadre de financement pour le portefeuille solaire de ThomasLloyd à 1,5 milliard de PHP.

Zurich, le 4. mai 2015. Dans une troisième tranche, la Banque des Philippines (BPI) fournit à San Carlos Solar Energy Inc. (SaCaSol), la société holding philippine du ThomasLloyd SICAV-SIFCleantech Infrastructure Fund, 500 millions de PHP supplémentaires (environ 12 millions d’USD) pour financer leurs centrales solaires. Le volume total de financement fourni par BPI depuis juillet 2014 s’élève à 1,5 milliard avec cette transaction.

Avec cet engagement, la plus ancienne banque d’Asie du Sud-Est, fondée en 1851, démontre une fois de plus son ambition de cofinancer de plus en plus de projets d’infrastructures durables, soulignant ainsi clairement la voie que la Banque emprunte avec ses objectifs, en particulier dans le domaine de la durabilité. Les fonds fournis par BPI font partie de la toute première institution financière philippine à financer des parcs solaires à l’échelle des centrales électriques aux Philippines, ce qui en fait une opération de référence dans ce secteur. La tranche actuelle sera utilisée pour l’expansion plus rapide des projets solaires de SaCaSol.

BPI est heureux de soutenir SaCaSol et ThomasLloyd en tant que pionnier de l’énergie renouvelable dans le secteur solaire aux Philippines. Cette transaction souligne clairement l’engagement de notre société en faveur d’une alimentation électrique respectueuse de l’environnement », commente Daniel G. Montecillo, responsable de l’activité corporatif de BPI. « L’engagement de BPI est un moteur clé du développement des énergies renouvelable aux Philippines et contribue donc de manière significative à un approvisionnement énergétique et la rentabilité », explique T.U. Michael Sieg, le Président et CEO du groupe de ThomasLloyd.

Avec cette tranche, les centrales solaires déjà achevées sur l’archipel philippin de l’île de Negros, qui appartient à Visayas, peuvent être réalisées encore plus rapidement, ce qui est important pour la région », confirme Tony Coveney, Head of Project Finance du groupe de ThomasLloyd.

La première centrale solaire de 22 MW du pays d’Asie du Sud-Est – réalisée et financée par le groupe de ThomasLloyd – a été mise en service par le Président Benigno Aquino III. lors d’une cérémonie festive en mai dernier. D’autres centrales solaires sont en cours de construction ou sur le point de démarrer en 2015, ce qui portera encore 103 mégawatts de capacité solaire à la disposition de Negros.

ThomasLloyd possède actuellement le plus grand portefeuille d’énergies renouvelables des Philippines avec un total de quatorze projets de centrales électriques. En conséquence, T.U. Michael Sieg considère l’engagement de BPI comme une reconnaissance particulière du succès du groupe de ThomasLloyd et de ses partenaires locaux. Il voit également dans cet engagement supplémentaire un signe important de confiance dans l’ensemble du marché en croissance des énergies renouvelables en Asie.

Information de presse (PDF) : Banque philippine augmente le cadre de financement pour le portefeuille solaire de ThomasLloyd à 1,5 milliard de PHP.

03.2015

Investitionen in Ökostromprojekte – ThomasLloyd im Handelsblatt

Das Handelsblatt berichtet in seiner heutigen Ausgabe ausführlich über das Interesse deutscher Investoren an Ökostromprojekten im Ausland. Unter dem Titel “Grenzenlose Renditejagd” schildert Deutschlands größte Wirtschafts- und Finanzzeitung, welche Möglichkeiten insbesondere der asiatische Markt in diesem Sektor bietet. Berichtet wird in diesem Zusammenhang auch über die Energie-Infrastruktur-Projekte von ThomasLloyd in Asien mit Statements von T.U. Michael Sieg, Chairman der ThomasLloyd Group, im Bezug auf die dortigen Rahmenbedingungen und Investitionschancen im Bereich der erneuerbaren Energien.

ThomasLloyd im Handelsblatt

03.2015

Asiens neuer Energiehunger – ThomasLloyd mit Gastbeitrag im €uro am Sonntag

Diverse politische Krisenherde, hochvolatile Aktien-, Devisen- und Rohstoffkurse sowie vielerorts gesättigte Immobilienmärkte in Verbindung mit einem historisch niedrigen Zinsniveau führen zu einer zunehmenden Komplexität der globalen Finanzmärkte und erschweren die Abgabe von belastbaren Prognosen für Investitionen erheblich. Als Gastautor in der aktuellen Ausgabe der Wirtschafts- und Finanzzeitung €uro am Sonntag erklärt T.U. Michael Sieg, Chairman der ThomasLloyd Group seine Sicht auf die Entwicklung der asiatischen Emerging Markets im Bezug auf die Investitionschancen im Bereich der erneuerbaren Energien und warum internationale Investoren zunehmend Asien und die dortige Energie-Infrastruktur favorisieren – und welche Schlüsse speziell europäische Investoren daraus ziehen können.

CEO T.U. Michael Sieg als Gastautor in der €uro am Sonntag

02.2015

Telos awards AAA- to ThomasLloyd investment process

Zürich, 16. Februar 2015. Rating agency Telos has granted a AAA rating to the investment process of the ThomasLloyd SICAV-SIF – Cleantech Infrastructure Fund and attested to its ‘highest standards of quality’. The ‘highly disciplined investment process’ and the ‘optimisation of the risk-return profile’ were two details that were recognised.

Press information: Telos awards AAA- to ThomasLloyd investment process

Telos Rating – AAA-

02.2015

Infrastructures des énergies renouvelables aux Philippines – partenariat entre ThomasLloyd et IFC

La filiale de la Banque mondiale International Finance Corporation (IFC), la plus importante institution globale de soutien et organisation de développement se concentrant exclusivement sur le secteur privé, a accordé dès février 2014 une facilité de prêt de premier plan représentant 330 millions d’USD afin de refinancer des projet solaires et de biomasse de ThomasLloyd sur l’île de Negros aux Philippines.  L’accord définitif pour la mise à disposition de cette facilité de prêt de premier plan est intervenu en février 2015.  Communiqué de presse

02.2015

Erfolgreicher Exportschlager – ThomasLloyd in der Süddeutschen Zeitung

Die Süddeutsche Zeitung berichtet ausführlich über die Rolle deutscher Unternehmen beim weltweiten Ausbau der Erneuerbare-Energien-Infrastruktur. Unter dem Titel “Erfolgreicher Exportschlager” schildert Deutschlands größte Qualitätstageszeitung ausführlich die Aktivitäten von ThomasLloyd.

Artikel zum Download: Erfolgreicher Exportschlager – ThomasLloyd in der Süddeutschen Zeitung

 

10.2014

IFC presents San Carlos Solar Energy Inc. with Sustainable Energy Finance Award

The International Finance Corporation (IFC), a member of the World Bank Group, awarded the 2014 Sustainable Energy Finance Award to San Carlos Solar Energy Inc. The Philippine solar investment subsidiary of the ThomasLloyd Cleantech Infrastructure Fund initiated energy production at the first large-scale solar facility on the Philippines in the spring of this year. In his tribute, Jesse Ang, IFC Philippines resident representative, stressed that given the goal of the greater convergence of the South East Asian economic region, it is imperative for the Philippines to improve its supply of safe and affordable energy.
Lesen Sie hier mehr: http://business.inquirer.net/179864/7-firms-care-for-3ps-people-planet-profit

IFC-SanCarlosSolarEnergy

07.2014

SaCaSol taps bridge finance market for its solar portfolio in the Philippines

Zürich, 15. Juli 2014.San Carlos Solar Energy Inc (SaCaSol) has tapped the bridge financing market in the Philippines for the first time, as it seeks to expand its portfolio of solar projects under construction. The financing was fully provided by Bank of the Philippines (BPI).

SaCaSol taps bridge finance market for its solar portfolio in the Philippines

 

06.2014

DIE WELT berichtet über ThomasLloyd und grüne Renditen in Asien

Nach der Süddeutschen Zeitung, die im April über die Photovoltaik-Projekte von ThomasLloyd auf den Philippinen berichtete, beschrieb am vergangenen Samstag DIE WELT unter der Überschrift “Grüne Energieprojekte locken mit hohen Renditen” die Lukrativität des Wachstumsmarktes der erneuerbaren Energien in Asien und schildert dabei detailliert Hintergründe sowie die aktuellen Projekte und Investitionen des ThomasLloyd Cleantech Infrastructure Fund.

Die umfassende Reportage auf der Titelseite der Finanzen-Rubrik zitiert zudem unabhängige Branchenkenner, welche die Attraktivität Asiens aus Investorensicht bestätigen und hier speziell die Stabilität der Philippinen herausheben.

DIE WELT berichtet über ThomasLloyd und grüne Renditen in Asien

06.2014

finanzwelt: Erneuerbare-Energien-Infrastruktur in Asien als Core-Sachwert-Investment

Internationale Investoren investieren Jahr für Jahr dreistellige Milliardenbeträge in die Erneuerbare-Energien-Infrastruktur Asiens. Grund genug für die Finanzwelt, dieses Marktsegment in einem zweiseitigen Report zu beleuchten.

Mehr: Finanzwelt spezial

Außerdem: In einem von der finanzwelt ausgerichteten Roundtable-Gespräch diskutierten Experten, wie der Vertrieb die vielfältigen Herausforderungen des Jahres 2015 meistern und Wege zu nachhaltigem Umsatzwachstum finden kann. Mit am Tisch: Klaus Fickert, Head of Instututional Clients der ThomasLloyd Group.

Mehr: Roundtable

05.2014

President officially opens ThomasLloyd solar facility in the Philippines

San Carlos City, 15. Mai 2014. Philippine president, Benigno Aquino III, underlines the significance of the major solar facility financed by European investors for his country: In front of 600 invited international guests that included politicians and economists, San Carlos Solar Energy I (‘SaCaSol I’) was commissioned as the first Philippine solar power facility with a total nominal output of 22 megawatts (MW). The plant on Negros Island supplies up to 50,000 people with sustainably generated electricity.

04.2014

Süddeutsche Zeitung schreibt über Projekte und Aktivitäten von ThomasLloyd

Die Süddeutsche Zeitung, Deutschlands reichweitenstärkste Qualitätstageszeitung, berichtet in ihrem Wirtschaftsteil ausführlich über den Markt der erneuerbaren Energien in Asien und beschreibt in diesem Zusammenhang die Aktivitäten von ThomasLloyd. Neben der Darstellung der aktuellen Projekte von ThomasLloyd auf den Philippinen, wird auch des ThomasLloyd Cleantech Infrastructure Fund erwähnt, und auch T.U. Michael Sieg, CEO der ThomasLloyd Group, kommt ausführlich zu Wort.

Artikel zum Download: Süddeutsche Zeitung schreibt über Aktivitäten von ThomasLloyd

02.2014

ThomasLloyd and IFC to Collaborate on Funding for Renewable Energy Infra-structure in the Philippines

London, 26. Februar 2014. ThomasLloyd Group Ltd and International Finance Corporation, a member of the World Bank Group, today signed a mandate letter for the provision of $330 million of senior debt through the Managed Co-Lending Portfolio Programme and other associated IFC funding facilities. This will augment the $87 million of development and construction capital already deployed or committed by the ThomasLloyd Group of companies and the ThomasLloyd Cleantech Infrastructure Fund (together ThomasLloyd). Together funding will be used to construct and operate a portfolio of three solar facilities and three biomass facilities on Negros island in the Philippines. Both parties envisage this transaction as the platform for expanding investment in this sector.

ThomasLloyd has been advising and financing the development of renewable energy facilities in the Philippines for 5 years through a joint development agreement with its local development partner, Bronzeoak Philippines Inc. In March 2014 it will finish the construction of San Carlos Solar Energy Inc., a total of 22MW of solar capaci-ty and fully financed by ThomasLloyd. This will be the first utility scale renewable energy project built in the country to take advantage of the Feed-In-Tariff introduced by the government under the 2008 Renewable En-ergy Act. Two more solar projects on Negros island are already under development, the first of which will also be constructed in 2014.

Alongside these projects, ThomasLloyd has also financed the development and construction of San Carlos Bi-opower Inc., a 19.99MW biomass to power facility, which will primarily use the sugar cane waste from the local farming community. This is due to complete construction later this year under an EPC and Maintenance con-tract with Wuxi Huahuang of China. A further two biomass projects will be built in the southern and northern parts of Negros island within the next 2 years using the same technology.

The development and construction of these facilities have already created more than 1,000 jobs in the local community, which will further increase significantly as the portfolio grows. Power genera-ted will serve house-holds and businesses, as part of ThomasLloyd’s key investment criterion: “local production for local consump-tion”. The biomass facilities will also give local farmers a large-scale alternative use for agricultural waste, which has historically been burnt in the field. This will comply with the Philippine Clean Air Act.

For ThomasLloyd, Tony Coveney, Executive Director and Head of Project Finance said, “The Philippines provid-ed a great opportunity for both us and the IFC to bring permanent jobs and sustainable energy supply to the country. We believe that targeted use of capital can work to create local power for local communities.”

Michael Sieg, Chairman and CEO of ThomasLloyd, added, ”We have steadily built our commitment to investing in the Philippines and were delighted to share our 4th Annual Cleantech Congress in January 2014 with repre-sentatives from the government. Our mandate with the IFC gives us the opportunity to extend our plans for 2 more power facilities. These will continue to create economic growth and prosperity especially to rural com-munities.”

IFC Resident Representative Jesse Ang said, “The development of renewable energy sources is a priority pro-gram for IFC in the Philippines, which pays the second highest prices for electricity in Asia after Japan, and is highly vulnerable to the effects of climate change. These projects in the island province of Negros support the World Bank Group’s global efforts to create more jobs to help reduce poverty particularly in provincial areas where it is more pronounced. Finally these projects provide an important “on-island” power resource for Ne-gros island and the Visayan grid which has suffered brownouts due to power facilities being negatively impact-ed by Typhoon Haiyan.”

 

About IFC
IFC, a member of the World Bank Group, is the largest global development institution focused exclusively on the private sector. Working with private enterprises in more than 100 countries, we use our capital, expertise, and influence to help eliminate extreme poverty and promote shared prosperity. In FY13, our investments climbed to an all-time high of nearly $25 billion, leveraging the power of the private sector to create jobs and tackle the world’s most pressing development challenges. For more information, visit www.ifc.org

11.2013

Philippines gripped by storm tragedy – ThomasLloyd donates USD 100,000

As one of the largest foreign investors in the field of renewable energy infrastructure in the Philippines, we feel closely connected to the region and its people. We have therefore decided to help the people in the affected areas as quickly and as unburocratically as possible.

For further information (in German), please click Zur Press information (PDF)

Le site web utilise des « cookies ». En continuant à utiliser ce site web sans désactiver les cookies, vous consentez à l'utilisation des cookies. Weitere Informationen

Die Cookie-Einstellungen auf dieser Website sind auf "Cookies zulassen" eingestellt, um das beste Surferlebnis zu ermöglichen. Wenn du diese Website ohne Änderung der Cookie-Einstellungen verwendest oder auf "Akzeptieren" klickst, erklärst du sich damit einverstanden.

Schließen