Qualité des investissements durables : ThomasLloyd dans le quotidien Neue Zürcher Zeitung (NZZ)

Dans son édition du 17 mai 2020, le Neue Zürcher Zeitung (NZZ) fait état du volume sans cesse croissant des investissements durables, mais regrette également le manque de transparence dans ce domaine.

Dans un article intitulé “Quand seule la peinture est verte”, le principal quotidien suisse décrit comment certains fonds d’investissement abusent de leur label écologique et trompent leurs investisseurs avec des promesses insoutenables. En raison de l’absence de normes internationales, il est presque impossible pour les investisseurs privés de porter un jugement fondé sur la qualité des investissements durables sans l’avis d’un expert externe.

Michael Sieg, président-directeur général du groupe ThomasLloyd, déplore les conséquences négatives de ce “greenwashing” : « Si la confiance dans les produits financiers durables est perdue, cela ne nuit pas seulement au secteur financier, mais rend également impossible la réalisation des objectifs climatiques que nous nous sommes fixés en tant que société. »

NZZ 17.05.2020: “Wenn nur der Anstrich grün ist”

Le site web utilise des « cookies ». En continuant à utiliser ce site web sans désactiver les cookies, vous consentez à l'utilisation des cookies. Weitere Informationen

Die Cookie-Einstellungen auf dieser Website sind auf "Cookies zulassen" eingestellt, um das beste Surferlebnis zu ermöglichen. Wenn du diese Website ohne Änderung der Cookie-Einstellungen verwendest oder auf "Akzeptieren" klickst, erklärst du sich damit einverstanden.

Schließen